Corée du Nord : trouver une issue politique au conflit

Essais nucléaires et balistiques Corée du Nord : trouver une issue politique au conflit

Le gouvernement fédéral a demandé à plusieurs reprises à Pyongyang de stopper ses essais balistiques. L’Allemagne s’engage en faveur d’une solution diplomatique du conflit. Il est important que la communauté internationale adopte une position commune, a déclaré le porte-parole adjoint du gouvernement fédéral, M. Streiter.

Berlin plaide de toutes ses forces pour une solution pacifique, a déclaré mardi (19 septembre) la chancelière fédérale Angela Merkel, réaffirmant ainsi sa position à l’égard de la Corée du Nord. Pour le gouvernement fédéral, seule une solution diplomatique et pacifique du conflit est envisageable, a souligné Mme Merkel.

La communauté internationale doit agir dans l’unité

Ces dernières semaines, le gouvernement fédéral avait exhorté à plusieurs reprises le pouvoir nord-coréen à stopper ses tests de missiles et essais nucléaires contraires au droit international. Mercredi, à Berlin, le porte-parole adjoint du gouvernement fédéral, Georg Streiter, a souligné lors de la conférence de presse gouvernementale : « C’est Pyongyang qui menace l’ensemble de la région avec ses provocations successives. »

Il est important que la communauté internationale adopte une position commune, a affirmé M. Streiter. En durcissant ses sanctions, le Conseil de sécurité des Nations Unies intensifie la pression sur la Corée du Nord afin que le pays s’ouvre à une solution politique.

Le gouvernement fédéral soutient le secrétaire général des Nations Unies António Guterres « qui salue la cohésion du Conseil de sécurité des Nations Unies dans ce dossier et qui a également fait remarquer que seule une solution politique pourrait sortir la Corée du Nord de la crise ». Mardi, le secrétaire général des Nations Unies et le président américain Donald Trump s’étaient exprimés devant l’Assemblée générale des Nations Unies sur le dossier de la Corée du Nord.