Apprendre de l'Histoire

Mémorial de la résistance allemande Apprendre de l'Histoire

À l'occasion du 70e anniversaire de la tentative d'attentat contre Adolf Hitler, le Mémorial de la résistance allemande présente une exposition permanente. La chancelière fédérale a salué l'initiative lors d'un discours d'ouverture : le Mémorial nous permet « d'aiguiser nos sens et de ne pas à nouveau sombrer dans les abîmes de l'histoire ».

La chancelière fédérale visite la nouvelle exposition permanente du Mémorial de la résistance allemande

La chancelière fait le tour de la nouvelle exposition

Photo : Bundesregierung/Bergmann

Lors de son discours, la chancelière a déclaré : « De tels mémoriaux nous permettent de prendre conscience des bases sur lesquelles nous évoluons aujourd'hui ».

Soulèvement contre le national-socialisme

À travers 18 champs thématiques, le Mémorial montre comment des personnes et des groupes se sont défendus, dans les années 1933 à 1945, contre la dictature national-socialiste en utilisant les marges de manœuvre existantes. La nouvelle exposition permanente « nous montre le courage de ceux qui, à l'époque du national-socialisme en Allemagne, ont cherché à mettre fin à la terreur et à la violence », a affirmé Mme Merkel. Cette exposition nous rappelle également la façon impitoyable dont ce courage a été puni.

Le Mémorial de la résistance allemande se trouve au Bendlerblock, dans le parc du Tiergarten de Berlin. Le Bendlerblock était, à l'époque du national-socialisme, le siège du haut commandement de l’armée de terre. Il servit également de centre de résistance lors du complot du 20 juillet 1944.

La chancelière visite le bureau du colonel von Stauffenberg

Lors d'une courte visite, la chancelière a pu voir le bureau du colonel von Stauffenberg. Dans d'autres salles d'exposition, elle s'est informée sur la résistance organisée par le mouvement ouvrier ou par des artistes et intellectuels. « Bien que d'horizons très différents, l'ensemble des personnes impliquées dans le mouvement de résistance contre Hitler avaient le même objectif, à savoir se soulever contre le national-socialisme, contre la persécution arbitraire et contre les millions de meurtres commis.

Ils ont sacrifié leur vie

« C'est ici, dans l'ancien haut commandement de l'armée de terre, que des Allemands ont tenté de renverser la tyrannie national-socialiste le 20 juillet 1944. Ils ont sacrifié leur vie à cette cause ». Un panneau situé à l'entrée de la cour intérieure du Mémorial porte cette inscription. Ce jour-là, le colonel Claus Schenk von Stauffenberg commit un attentat contre Adolf Hitler, mais ce dernier ne fut que légèrement blessé. Le colonel et ses complices furent immédiatement exécutés dans la cour du Bendlerblock et à la prison de Plötzensee à Berlin.

« L'exposition illustre de façon remarquable quelles étaient les marges de manœuvre possibles, et ce même en temps de dictature, ainsi que les risques d’atteinte à la liberté et à la vie qui furent pris en toute connaissance de cause », a déclaré la déléguée du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias Monika Grütters.

Mémorial de la résistance allemande

À l'initiative de membres du groupe de résistance du 20 juillet 1944, un mémorial a été inauguré le 20 juillet 1953 dans la cour intérieure du Bendlerblock. Une statue en bronze représentant un jeune homme avec les mains liées a été érigée à cette endroit. Le Bendlerblock est devenu par la suite un lieu central de mémoire et d’éducation sur l’ensemble de la Résistance allemande. Le mémorial de Plötzensee, où près de 3 000 personnes furent exécutées sous le national-socialisme, fait lui aussi partie de la fondation du Mémorial de la résistance allemande. La fondation est financée pour moitié par le délégué du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias, soit actuellement 1 760 000 euros par an, et pour moitié par le Land de Berlin.