Une bonne qualité de vie dans les villes

Rapport sur le développement urbain Une bonne qualité de vie dans les villes

La Fédération fait beaucoup pour améliorer la qualité de vie dans les villes. Elle soutient les communes à hauteur de plus de 790 millions d’euros par an en matière de développement urbain, qu’il s’agisse de la construction de logements, de la cohésion sociale, de la création de centres-villes animés, d’une croissance durable ou de la protection du climat. Le conseil des ministres fédéral a adopté le rapport sur le développement urbain 2020.

La construction de logements, la cohésion sociale et la protection du climat sont des grands axes du développement urbain (Pour plus d’informations, une description détaillée est disponible sous l’image.)

La construction de logements, la cohésion sociale et la protection du climat sont des grands axes du développement urbain

Afficher la description détaillée

Photo : Bundesregierung

Le rapport sur le développement urbain 2020 fournit de nombreux faits et chiffres sur le thème du développement urbain en Allemagne et sur les défis auxquels le pays est confronté dans ce domaine. Il fait le point sur l’engagement multiforme de la Fédération en faveur des communes et présente les possibilités du développement urbain futur.

790 millions d’euros de fonds fédéraux pour le développement urbain

Partenaire fiable, la Fédération soutient les communes en matière de développement urbain. Depuis 2018, elle a fourni environ 790 millions d’euros par an pour le financement de projets dans ce domaine. Les fonds sont répartis entre trois programmes : « cohésion sociale », « centres-villes animés » et « croissance et revitalisation durables ». 

S’y ajoutent des fonds fédéraux considérables consacrés au logement abordable, aux infrastructures municipales, à la mobilité et à la protection du climat. Avec le paquet de mesures de relance économique et de gestion de la crise et le paquet d’avenir pour surmonter les conséquences de la pandémie de coronavirus, la Fédération a également augmenté de manière significative ses financements pour les centres-villes, la modernisation et la protection du climat.

Cinq messages clés du rapport en un coup d’œil : 

La force d’attraction des villes augmente 

Depuis une quinzaine d’années, les grandes villes attirent de plus en plus de personnes. Avec près de 900 000 nouveaux arrivants, elles enregistrent près de la moitié de l’augmentation de la population au niveau national (chiffres de 2014 à 2018). Près de 90 % de la population vit dans une ville, dont environ un tiers dans une grande ville.

En raison de la croissance rapide, la demande de logements abordables ne peut être entièrement satisfaite à court terme par la construction résidentielle. Les moyennes et petites villes environnantes sont également en pleine croissance. Elles soulagent les grandes villes de la pression de la croissance. En effet, de nombreuses familles avec enfants s’installent dans les environs des grandes villes. De nouveaux terrains à bâtir sont requis dans ces zones. La crise du coronavirus pourrait encore renforcer cette tendance. Environ 10 % seulement des personnes vivent dans des communautés rurales.

La Fédération encourage la construction de logements 
Pouvoir proposer à tous un logement adéquat est un objectif central de la politique de développement urbain. Grâce à l’amendement de la Loi fondamentale de 2019, la Fédération est de nouveau en mesure, depuis 2020, de fournir dans la durée des aides financières à la construction de logements sociaux. Il s’agit de fonds dits affectés, ce qui signifie qu’ils ne peuvent être utilisés que pour la construction de logements sociaux. Jusqu’en 2024, le montant annuel prévu à cet effet s’élève à un milliard d’euros.

Environ 310 000 familles avec enfants bénéficient actuellement de l’allocation enfants pour l’accession à la propriété (Baukindergeld) pour construire ou acheter un nouveau logement. Le gouvernement fédéral met à disposition un total de 9,9 milliards d’euros à cette fin. 

Afin d’ouvrir de nouveaux espaces à la construction de logements, le gouvernement fédéral aide les communes à créer des parcelles constructibles. Par exemple, les Länder et les communes peuvent accéder à des biens fonciers inutilisés appartenant à la Fédération et à la Deutsche Bahn et les vendre à des prix avantageux à des sociétés immobilières privées pour la construction de logements sociaux. En novembre 2020, le gouvernement fédéral a également introduit une loi sur la mobilisation du foncier public. Elle est actuellement examinée par le Bundestag et le Bundesrat.

Des villes où il fait bon vivre

On doit pouvoir bien vivre dans toutes les villes, quelle que soit leur taille ou leur localisation. Les villes moyennes et petites situées dans des zones moins densément peuplées sont des centres d’ancrage importants pour les services d’intérêt général et les entreprises. 

Les transformations économiques et le vieillissement de la population ont pour conséquences l’inoccupation des logements et la baisse des loyers dans certaines villes. Dans ces villes, les familles nouvellement immigrées à faibles revenus peuvent trouver un logement plus facilement.

Avec les changements croissants dus à la numérisation et au réchauffement climatique, les tâches des communes sont de plus en plus importantes. L’une de ces tâches consiste à préserver ou à rénover les vieux centres-villes afin qu’ils puissent assumer d’autres fonctions. De bonnes liaisons de transport, respectueuses de l’environnement, au sein des communes et entre elles doivent être créées. Pour favoriser une vie saine, plus d’espaces verts et ouverts en milieu urbain sont requis. 

Favoriser la cohésion sociale

Grâce au programme « cohésion sociale », la Fédération encourage les investissements de développement urbain dans les centres de quartier, les lieux de rencontre communautaires, les établissements d’enseignement, les bibliothèques et les maisons multigénérationnelles. Des places dans les structures de garde d’enfants, des écoles et des soutiens extrascolaires sont mis en place pour les familles immigrées à faibles revenus. Le financement fédéral a atteint un niveau record de 200 millions d’euros en 2020. Le gouvernement fédéral a souligné la grande importance de ce programme ces dernières années en continuant de lui accorder niveau de financement élevé. Environ 1,9 milliard d’euros avaient été accordés à plus de 500 communes fin 2019.

Une protection du climat socialement acceptable dans les bâtiments existants

La protection du climat joue un rôle important dans tous les programmes de financement du développement urbain. Pour recevoir des fonds, les villes et les communes doivent mettre en œuvre des mesures de protection du climat ou d’adaptation au changement climatique. 

La protection du climat nécessite des investissements considérables dans les bâtiments. Dans le même temps, les logements à louer et les logements occupés par leur propriétaire doivent rester abordables. L’augmentation des subventions pour la rénovation énergétique des logements occupés par leur propriétaire ne soulage pas seulement les propriétaires. Les locataires bénéficient également d’une réduction des coûts de chauffage. Les propriétaires ne sont autorisés à répercuter qu’une partie des coûts de la modernisation sur les loyers. Ainsi, les coûts sont répartis équitablement. L’augmentation de l’allocation logement et la baisse du prélèvement au titre de la loi sur les énergies renouvelables apportent des allègements supplémentaires.

Mots-clés