Angela Merkel : unis dans le deuil

Attentat à Berlin Angela Merkel : unis dans le deuil

La chancelière s’est montrée bouleversée par les événements survenus sur la Breitscheidplatz à Berlin. Elle pense en premier lieu aux victimes, décédées ou blessées, et à leurs proches, déclarant dans le même temps : « Nous trouverons la force de vivre comme nous le voulons en Allemagne : dans la liberté, ensemble et de manière ouverte. » Dans l’après-midi, la chancelière a déposé des fleurs sur le lieu de l’attentat.

La chancelière fédérale Angela Merkel, le ministre fédéral de l’Intérieur Thomas de Maizière, le maire de Berlin Michael Müller et le sénateur de l’Intérieur de Berlin Andreas Geisel déposent des roses à l’église du Souvenir

La chancelière dépose une rose devant l’église du Souvenir

Photo : Bundesregierung/Kugler

« C’est un jour très sombre. Je suis, comme des millions d’autres personnes en Allemagne, horrifiée, bouleversée et profondément attristée par ce qui s’est passé hier soir sur la Breitscheidplatz à Berlin », a déclaré la chancelière fédérale Angela Merkel mardi matin en réaction au probable attentat. « Douze personnes, qui étaient parmi nous hier encore, qui se réjouissaient à la perspective de Noël, qui avaient des projets pour les fêtes, ne sont plus des nôtres ». Un acte cruel et finalement inconcevable leur a ôté la vie.

La chancelière a souligné : « Je pense en ces heures sombres aux morts et aux blessés, à leurs familles, leurs proches, leurs amis. J’aimerais que tous ceux qui souffrent sachent que nous tous, un pays entier, nous joignons à eux dans le deuil. »

Mme Merkel : « Les faits seront élucidés »

Mme Merkel a remercié pour leur implication les secours et les forces de police, qui ont accompli leur devoir dans l’ombre de l’église du Souvenir pour venir en aide à leur prochain. Elle pense aussi aux enquêteurs. Mme Merkel s’est dite convaincue que cet acte serait élucidé. « Et il sera puni autant que nos lois l’exigent. »

La chancelière exprime sa sympathie

Beaucoup d’éléments relatifs à « cet acte » ne sont pas encore connus avec la précision nécessaire. « Mais à l’heure actuelle, nous devons partir du principe qu’il s’agit d’un attentat terroriste », selon la chancelière. Il serait difficilement supportable de devoir constater que quelqu’un ayant demandé asile et protection en Allemagne est responsable de cet acte. « Ce serait particulièrement répugnant vis-à-vis des très nombreux Allemands qui tous les jours sont engagés dans l’aide aux réfugiés. Et pour les nombreuses personnes qui ont réellement besoin de notre protection et qui s’efforcent de s’intégrer dans notre pays », a mis en avant Mme Merkel.

Visite sur la Breitscheidplatz

La chancelière a affirmé être en lien permanent avec le président fédéral, le ministre fédéral de l’Intérieur et le maire de Berlin. Elle a convoqué le cabinet de sécurité fédéral.

Elle a dit se demander, comme des millions d’autres personnes, s’il était encore possible après un tel événement de se rendre en toute tranquillité sur un marché de Noël. « Je n’ai pas non plus de réponse simple à cette question », a-t-elle conclu.

« Tout ce que je sais est que nous ne pouvons ni ne voulons vivre en renonçant à tout cela : aux marchés de Noël, aux heures agréables en famille et entre amis passées dehors, sur nos places. Nous ne voulons pas vivre paralysés par la peur du mal. Même si cela est difficile en ces heures sombres. Nous trouverons la force de vivre comme nous le voulons en Allemagne : dans la liberté, ensemble et de manière ouverte », a affirmé Mme Merkel.

Dans l’après-midi, la chancelière fédérale, le ministre fédéral de l’Intérieur Thomas de Maizière et le ministre fédéral des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier se sont rendus sur la Breitscheidplatz à Berlin, où s’est déroulée l’attaque. Ils ont déposé des fleurs entre le nouveau et l’ancien bâtiment de l’église du Souvenir et rendu hommage aux victimes au cours d’une minute de silence.

À l’intérieur de l’église du Souvenir, la chancelière a porté une inscription dans le registre de condoléances. Une cérémonie religieuse à la mémoire des victimes s’y est tenue à 18 heures.

La police a ouvert une ligne téléphonique d’urgence au 030/54023111. Les proches des victimes pourront y obtenir des informations. Un registre de condoléances est ouvert à l’église du Souvenir de Breitscheidplatz. Une cérémonie religieuse à la mémoire des victimes s’y est tenue à 18 heures. Selon les informations actuelles, les événements de la Breitscheidplatz ont fait douze morts. Près de 50 autres personnes ont été blessées.