Évacuation sûre des malades Ebola

Avion sanitaire « Robert Koch » Évacuation sûre des malades Ebola

Le gouvernement fédéral a mis en service un Airbus aménagé équipé d’une cellule d’isolement afin d’assurer le transport des personnes contaminées par le virus Ebola.

Les ministres fédéraux MM. Steinmeier et Gröhe à bord de l'avion d'évacuation sanitaire

Les ministres fédéraux MM. Steinmeier (Affaires étrangères) et Gröhe (Santé) écoutent les explications d'un membre de l'équipage de l'avion Medevac

Photo : picture-alliance/AP Images

Les secouristes volontaires infectés peuvent ainsi recevoir des soins médicaux intensifs dès leur rapatriement en provenance d’Afrique de l’Ouest

Le ministre fédéral de la Santé Hermann Gröhe et le ministre fédéral des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier ainsi que des représentants de la compagnie aérienne Lufthansa et de l’Institut Robert Koch ont présenté à l’aéroport de Berlin-Tegel le nouvel avion d’évacuation sanitaire « Robert Koch ».

Trois cellules d’isolement à bord

L’avion Medevac (évacuation sanitaire) « Robert Koch » dispose d’une unité spéciale d’isolement dans laquelle les malades en provenance des régions d’Afrique de l’Ouest en proie à l’épidémie peuvent être évacués et soignés. Cet avion médicalisé est pourvu de trois cellules d’isolement qui permettent de transporter en toute sécurité plusieurs personnes hautement contagieuses.

Afin d’empêcher la propagation du virus, les cellules d’isolement sont équipées de leur propre système de ventilation. Outre l’équipage de la Lufthansa, une équipe médicale en tenue de protection travaillera à bord de l’avion.

Un volet des mesures

L’A340 aménagé fait partie du train de mesures adopté par le gouvernement fédéral pour lutter contre l’Ebola. L’Institut Robert Koch a été associé aux préparatifs du gouvernement allemand et de la Lufthansa. L'avion a été aménagé à Hambourg ces dernières semaines. L’Allemagne a l’intention de mettre l’Airbus également à la disposition d’autres pays.

L’avion de secours était auparavant utilisé par la Lufthansa sous le nom de « Villingen-Schwenningen ». Il a été rebaptisé « Robert Koch » en souvenir du médecin et microbiologiste allemand.