L’Allemagne se réjouit à la perspective d’accueillir l’Euro

La chancelière fédérale Angela Merkel s’en est félicitée : « Ce sera une fête du football et de la rencontre. »

« Un grand merci à vous tous qui avez permis d’amener l’Euro à nous, en Allemagne », a déclaré Mme Merkel. « Ce sera l’occasion de célébrer le ballon rond et la rencontre avec les supporters venus de tous les pays. Je me réjouis d’ores et déjà de cet événement. »

Le ministre fédéral de l’Intérieur Horst Seehofer a parlé de « formidable réussite » pour la Fédération allemande de football (DFB) et pour le sport allemand en général. La candidature allemande a su convaincre par sa fiabilité et son ouverture au monde, a-t-il relevé, ajoutant : « Je me réjouis déjà par avance à l’idée d’une grande fête du football pacifique ! »

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré que l’Euro serait l’occasion de montrer « les valeurs que nous défendons en Allemagne : l’ouverture au monde et la tolérance, la liberté et le respect ». Il a également félicité la Turquie pour son excellente candidature. « Nous comptons sur la population turque et sur les personnes d’origine turque vivant en Allemagne pour que l’Euro soit une fête du football pour l’Europe entière. »

Premier Euro dans l’Allemagne réunifiée

C’est sous le slogan « United by Football - Vereint im Herzen Europas » (« Unis par le football - Unis au cœur de l’Europe ») que l’Allemagne a mené sa campagne pour décrocher le titre d’hôte de l’Euro 2024. C’est la deuxième fois depuis 1988 que la Fédération allemande de football (DFB) organise un Euro. L’Euro 2024 sera donc le premier Championnat d’Europe à avoir lieu dans l’Allemagne réunifiée.

Plein soutien de la part du gouvernement fédéral

Le gouvernement fédéral a apporté son plein soutien à la candidature allemande pour l’Euro 2024. Lors d’une visite à la Chancellerie fédérale le 27 mars, la chancelière fédérale avait promis au président de la DFB Reinhard Grindel et à l’ancien joueur de l’équipe nationale et ambassadeur de la candidature allemande à l’organisation de l’Euro Philipp Lahm que l’ensemble du gouvernement fédéral leur apporterait son plein soutien.

La préparation d’un grand événement sportif comme le Championnat d’Europe de football est de plus en plus compliquée. Le soutien de l’État est indispensable avant même le dépôt de la candidature.

La candidature inclut des « garanties gouvernementales » par lesquelles le pays hôte assure l’UEFA de sa coopération. Ces garanties portent sur des questions juridiques comme les visas, la douane et les autorisations de travail ainsi que sur des questions relatives aux infrastructures, au transport et à la sécurité publique. Elles ont été élaborées, en étroite concertation avec la DFB, en particulier par les ministères fédéraux de l’Intérieur et des Finances et la Chancellerie fédérale.