Aides spéciales Covid-19 pour les pays en développement

Conférence de l’ONU sur le Covid-19 Aides spéciales Covid-19 pour les pays en développement

Au cours d’une vidéoconférence dans le cadre des Nations Unies, la chancelière Angela Merkel a appelé la communauté internationale à faire preuve de solidarité durant l’épidémie de Covid-19. Au vu des défis qui se posent à l’échelle internationale, il est désormais nécessaire d’unir toutes les forces en présence pour surmonter l’épidémie et ses conséquences.

La chancelière fédérale Angela Merkel au cours d’une vidéoconférence sur le financement du développement avec Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies

La chancelière Angela Merkel lors de la conférence des Nations Unies sur le Covid-19

Photo : Bundesregierung/Kugler

La réunion des Nations Unies sur le financement du développement doit lancer un signal clair en faveur de la solidarité, a mis en avant la chancelière dans son message vidéo. Parmi les sujets abordés figuraient les questions suivantes : quelles réponses rapides et complètes la communauté internationale peut-elle apporter pour relever les défis posés par le Covid-19 ? À quoi pourraient ressembler les solutions concrètes pour les pays émergents et les pays en développement particulièrement touchés ?

Un moratoire sur la dette en point de mire

Angela Merkel a annoncé que l’Allemagne œuvrerait à la pleine application du moratoire sur la dette sur lequel s’est accordé le G20 ainsi qu’à l’implication de créanciers privés. Voilà qui permettra de soutenir les pays émergents et les pays en développement particulièrement touchés. Pour la chancelière fédérale, il est également nécessaire que le FMI prenne des mesures pour maintenir la fluidité de l’économie en cette période de crise. Il convient en outre de prévenir la corruption et les flux financiers illégaux au niveau mondial.

Respect des Objectifs de développement durable

Il est important que tous ces projets d’aide ne fassent pas perdre de vue les Objectifs de développement durable. Toutes les mesures mises en œuvre doivent être compatibles avec le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Accord de Paris sur le climat, a indiqué Angela Merkel.

La protection de l’environnement et la résilience sont des éléments à part entière de la coopération allemande au développement. L’Allemagne a doublé sa contribution au financement de la lutte contre le changement climatique par rapport à 2014. Durant la présidence allemande du G7 et du G20, le gouvernement fédéral a également fait avancer certains sujets tels que les assurances contre les risques climatiques.

Soutien des Nations Unies

Angela Merkel a souligné le rôle essentiel des Nations Unies, en particulier pour surmonter la pandémie actuelle. L’Allemagne soutiendra donc financièrement les Nations Unies ainsi que la Banque mondiale, soit par le versement rapide de ressources supplémentaires, soit par la réaffectation des moyens accordés.

La vidéoconférence a été donnée sur invitation conjointe du secrétaire général de l’ONU António Guterres ainsi que du Canada et de la Jamaïque en qualité de représentants du « Groupe des Amis pour le financement des ODD ». Elle réunissait de nombreux chefs d’État et de gouvernement ainsi que plusieurs dirigeants d’organisations internationales (notamment le FMI, la Banque mondiale et l’OCDE).