Fonds spécial pour l’énergie et le climat

Plus d’argent pour la transition énergétique

L’Allemagne bénéficiera d’un approvisionnement énergétique durable même après la sortie du nucléaire en 2022. À cette fin, le gouvernement fédéral vient d’augmenter la dotation du Fonds spécial pour l’énergie et le climat : il lui verse 4,5 millions d’euros pour 2019. 

On peut voir sur la photo un pylône et une éolienne

Pour un approvisionnement en énergie respectueux du climat : des énergies renouvelables comme l’éolien

Photo : COLOURBOX

Cet argent devrait permettre d’accroître l’efficacité énergétique dans le commerce et l’industrie, d’avancer dans la transformation des réseaux de chauffage et de financer l’implantation d’une production de cellules de batteries. 3,7 milliards d’euros, soit 83 %, proviennent du budget du ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie. La subvention fédérale bénéficie également de recettes financières provenant de la vente aux enchères des certificats d’émission de gaz à effet de serre. 

Le gouvernement fédéral a créé le Fonds spécial pour l’énergie et le climat (EKF) en 2011 afin de faire progresser la mise en œuvre de la transition énergétique. Le montant de la subvention est redéfini chaque année. Alors que le Fonds ne disposait encore que de 780 millions d’euros en 2012, le gouvernement fédéral a fait passer sa dotation à 3,3 milliards d’euros en 2013 et la porte même à 4,5 milliards en 2019. L’argent est investi dans différentes mesures :

  • Énergies renouvelables
  • Investissements dans l’efficacité énergétique, notamment la modernisation énergétique des bâtiments
  • Protection nationale et internationale du climat
  • Projets environnementaux et recherche
  • Électromobilité
  • Compensation du prix de l’électricité pour les entreprises énergivores
  • Extension du plan d’action national pour l’efficacité énergétique

Technologies de stockage de l’énergie et de réseau

Le Fonds spécial pour l’énergie et le climat permettra notamment de financer des projets dans le domaine des technologies de stockage de l’énergie et de réseau. La raison : la nécessité de nouveaux réseaux de transport et réservoirs d’énergie pour réussir la transition énergétique. Ces derniers permettront à l’avenir également d’assurer la sécurité et la fiabilité de l’approvisionnement en énergie électrique. La promotion des projets vise à offrir à long terme un large éventail de technologies compétitives de stockage de l’électricité, de la chaleur et d’autres sources d’énergie. Pour 2019, le ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie donne la priorité par ailleurs à de nouveaux aspects de la production industrielle de cellules de stockage pour l’utilisation mobile et stationnaire. Il est également prévu de soutenir davantage la production de cellules de batteries.

Efficacité énergétique

Pour atteindre les objectifs que s’est fixés l’Allemagne en matière énergétique et climatique, la consommation d’énergie primaire devra diminuer de moitié d’ici à 2050. D’où le rôle essentiel de l’augmentation de l’efficacité énergétique. En adoptant sa stratégie de soutien à l’efficacité énergétique et à la chaleur issue des énergies renouvelables, en 2017 le gouvernement fédéral a élaboré une conception globale. Celle-ci englobe une restructuration, un regroupement et une orientation ciblée sur les destinataires de la promotion de l’efficacité énergétique financée sur le budget. L’efficacité énergétique bénéficie également de ressources provenant du Fonds spécial pour l’énergie et le climat.

Modernisation énergétique des bâtiments

Le programme de modernisation énergétique des bâtiments est un élément majeur de la transition énergétique et un instrument central du gouvernement fédéral pour atteindre ses objectifs en matière climatique et énergétique dans le secteur du bâtiment. D’ici à 2050, les maisons devront être pour ainsi dire climatiquement neutres, c’est-à-dire couvrir leurs besoins énergétiques uniquement à partir des énergies renouvelables. Depuis 2012, de nouveaux engagements sont financés dans le cadre du programme de soutien grâce à des ressources du Fonds spécial pour l’énergie et le climat. Cela permet d’investir chaque année 2 milliards d’euros dans la modernisation énergétique des bâtiments.

Électromobilité

En 2050, la consommation énergétique finale dans les transports devra avoir baissé de 40 % par rapport à 2005. C’est dans cette optique que le gouvernement fédéral a lancé son programme en faveur de l’électromobilité. D’ici à 2020, un million de voitures électriques rouleront sur les routes d’Allemagne, et ce chiffre atteindra même 6 millions d’ici à 2030. Le gouvernement fédéral fournit des ressources provenant du Fonds spécial pour l’énergie et le climat pour financer les dépenses de recherche-développement du programme.

L’électromobilité permet de réduire les nuisances atmosphériques et sonores.

En outre, le ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie crée de nouvelles incitations en accordant des primes à l’achat et en améliorant les infrastructures de recharge pour les véhicules électriques.

Promotion de la recherche sur les énergies renouvelables

Pour faire progresser le développement des énergies renouvelables, le gouvernement fédéral renforcera ses investissements dans la recherche et le développement des technologies énergétiques.

La recherche énergétique offre en effet la possibilité de concrétiser les objectifs de la politique énergétique et climatique plus efficacement, plus rapidement et à un coût moins élevé, tout en améliorant la compétitivité technologique internationale. Dès aujourd’hui, l’Allemagne joue dans ce domaine un rôle de pionnier à l’échelle internationale.

Vu l’importance de la recherche énergétique, en 2019 elle n’est plus financée dans le cadre du Fonds spécial pour l’énergie et le climat. Un poste budgétaire spécialement créé octroie pour cette année environ 773 millions d’euros à la recherche énergétique et à la recherche sur la sécurité des installations nucléaires.

Partager la publication