Dossier

La chancelière inaugure un musée à Dessau

Le Bauhaus dans la « Black Box »

Meubles, textiles, lampes... et bien plus encore : la collection de la fondation Bauhaus à Dessau comprend au total environ 49 000 objets. Elle peut désormais être admirée dans un musée nouvellement construit au cœur de Dessau, inauguré dimanche par la chancelière Angela Merkel lors d’une cérémonie.

Avec d’autres invités d’honneur, la chancelière fédérale Angela Merkel a coupé un ruban rouge lors de l’inauguration du musée Bauhaus à Dessau

Angela Merkel lors de l’inauguration du musée à Dessau : l’on ressent encore aujourd’hui la fascination qu’exerce le projet du Bauhaus

Photo : Bundesregierung/Bergmann

La collection du Bauhaus quitte son emplacement aux limites de la ville, où elle était à l’étroit, pour venir s’installer dans des locaux spacieux dans un parc au cœur de la ville. Mais ce n’est pas seulement l’opulente collection elle-même qui trouve plus d’espace derrière la sombre façade vitrée du nouveau musée Bauhaus de Dessau (Saxe-Anhalt). En effet, le cuboïde d’une surface totale de 3500 mètres carrés donne aussi aux principes fondateurs du Bauhaus – l’expérimentation, l’essai et la découverte – un lieu pour se déployer.

« Nous partageons l’objectif de préserver le patrimoine diversifié du Bauhaus et de transmettre ses idées novatrices », a déclaré la chancelière fédérale Angela Merkel lors de l’inauguration du nouveau musée à Dessau. Même 100 ans après sa fondation, on constate encore la fascination qu’exerce le projet du Bauhaus. Les idées, l’architecture, l’art et le design issus de ce mouvement influencent encore aujourd’hui notre façon de construire, de vivre et de créer.

Dans son dernier message vidéo, la chancelière souligne également la force créatrice que le Bauhaus a déployée au XXe siècle : celle de « repenser le monde, redessiner les espaces de vie, prendre des impulsions de toutes les formes d’art ».

Nouveau champ de force intellectuel

L’inauguration solennelle a été l’un des moments forts du centenaire de cette école de design de renommée mondiale. Le gouvernement fédéral a couvert la moitié des coûts de construction qui s’élevaient à 28 millions d’euros au total. C’est du budget de la déléguée du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias que provient la somme de 14 millions d’euros – à juste titre, tel que l’a déclaré Monika Grütters elle-même lors de l’inauguration : « Les conditions sont enfin réunies pour pouvoir présenter au public national et international le trésor de la collection de Dessau dans son entièreté ». La fondation obtient de nouvelles salles spacieuses et le centre-ville de Dessau, un nouveau champ de force intellectuel.

S’y ajouteront d’autres nouveaux bâtiments à Weimar et à Berlin, à la construction desquels le gouvernement fédéral a également contribué dans une large mesure. En effet, le musée Bauhaus de Weimar a ouvert ses portes en avril 2019 et la pose de la première pierre du nouveau bâtiment des archives du Bauhaus de Berlin a été célébrée en juin 2019.

Le Bauhaus : lieu d’expérimentation

Au rez-de-chaussée du nouveau musée de Dessau se trouve un forum pouvant accueillir des événements de danse, des concerts, des pièces de théâtre ou des discussions. Il est accessible au public pendant les heures d’ouverture. L’étage supérieur est moins un étage complet qu’une sorte de chambre noire flottante, aussi appelée « Black Box ». Un millier d’objets de l’opulente collection Bauhaus y seront désormais exposés dans le cadre de l’exposition permanente « Versuchsstätte Bauhaus » (Le Bauhaus : lieu d’expérimentation).

Construit d’après les plans de Walter Gropius, le bâtiment d’origine du Bauhaus à Dessau, avec sa superficie d’à peine 600 mètres carrés, offrait beaucoup trop peu d’espace pour une exposition de cette envergure. D’une surface de 3 500 mètres carrés, le nouveau bâtiment du musée offre pour la première fois des salles permettant de présenter au public l’ensemble de la deuxième plus grande collection Bauhaus au monde. Les débuts de cette collection, dont témoigne aussi l’exposition, remontent au 50e anniversaire du Bauhaus, lorsque la ville de Dessau avait acheté pour 145 000 marks un premier lot de 148 objets à une galerie de Leipzig.

La période 1925 à 1932 à Dessau est considérée comme l’âge d’or du Bauhaus. L’école a été fondée à Weimar en 1919, mais ses locaux dans cette ville ont dû fermer leurs portes en 1933 sous la pression des nationaux-socialistes. L’école du Bauhaus de Dessau ainsi que les « maisons des maîtres » qui l’entourent et la cité-jardin de Törten sont inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une architecture qui est une aventure en soi

Le bâtiment lui-même est une expérience : de grands panneaux de verre coulissants permettent de créer des jeux de lumière avec les rayons du soleil qui les traversent. Une grande construction de bois en escalier, de couleur jaune, offre une scène pour les tables rondes, conférences et autres rencontres - et lorsque rien de tout cela n’est au programme, elle fait l’effet d’une sculpture sublime en elle-même, encadrée de verre et de béton.

Dans les salles du hall d’exposition supérieur, le nouveau musée devient une véritable expérience architecturale. Traversant 14 « chapitres », les visiteurs se plongent dans l’univers mental de l’architecture nouvelle créée par les membres du Bauhaus lorsqu’ils remirent en question tout ce qui les avait précédés pour expérimenter avec les couleurs, les formes et les matériaux. C’est ainsi que furent imaginés, entre autres, d’innombrables objets d’usage commun, tels que le fauteuil avec structure tubulaire en acier de Marcel Breuer ou la théière de Marianne Brandt, que l’on peut maintenant découvrir avec les nombreux objets connus et moins connus de la collection.
Le nouveau musée a été construit d’après les plans des architectes du bureau espagnol Gonzáles Hinz Zabala. Ceux-ci avaient remporté un concours international d’architecture qui avait donné lieu à 831 candidatures. La construction a débuté en 2017.