Le premier ministre du Kosovo en visite à Berlin

L’objectif : la stabilité dans les Balkans

La chancelière fédérale a reçu jeudi le chef du gouvernement kosovar, M. Ramush Haradinaj, à la Chancellerie fédérale. Au cours de l’entretien, il a été question notamment des relations bilatérales mais aussi de questions ayant trait à la politique étrangère.

La chancelière fédérale Angela Merkel en conversation avec Ramush Haradinaj, chef du gouvernement de la République du Kosovo

Angela Merkel s’entretient avec le premier ministre du Kosovo à la Chancellerie fédérale

Photo : Bundesregierung/Eckel

Le Kosovo est un pays partenaire de la coopération au développement allemande. Il comptait également parmi les participants à la réunion informelle sur les Balkans occidentaux, qui s’est tenue en avril dernier à Berlin à l’invitation d’Angela Merkel et du président français Emmanuel Macron.

Lors de cette réunion, l’importance que revêt un accord définitif et juridiquement contraignant sur la normalisation complète des relations entre la Serbie et le Kosovo pour la stabilité de toute la région avait été soulignée. Un tel accord est capital pour la progression des deux États vers l’Europe, estimait-on dans une déclaration à l’issue du mini-sommet.

La République du Kosovo se trouve en Europe du Sud-Est, plus exactement au centre de la péninsule balkanique. Elle appartenait à la Yougoslavie et a proclamé son indépendance en 2008, indépendance qui est reconnue entre-temps par 114 pays, dont l’Allemagne. Environ 1,8 million de personnes, dont près de 200 000 à Pristina, la capitale, vivent sur une superficie de près de 11 000 kilomètres carrés. Le Kosovo est situé entre la Serbie, la Macédoine du Nord, l’Albanie et le Monténégro.

Partager la publication