Missions de police internationales

Engagés pour la sécurité et la paix

Dans le monde entier, des policiers de la Fédération et des Länder participent à des missions internationales pour le compte des Nations Unies et de l’Union européenne. Le gouvernement fédéral s’est informé du déploiement des policiers allemands en opérations extérieures en 2017.

Une policière allemande fait des gestes devant un cercle de forces policières afghanes

Une policière allemande conseille les forces de police afghanes

Photo : BMI

Près de 250 policiers allemands servent actuellement dans le cadre de missions de police internationales. Parmi eux, des agents fédéraux et des Länder ainsi que de l’administration douanière. En dispensant conseil, soutien et formation aux forces de police sur place, ils aident les autorités locales à rendre leur pays plus sûr.

Empêcher les crises, promouvoir la paix

L’envoi de missions de paix dans les zones de conflit est un outil décisif de la communauté internationale pour éviter les crises, maîtriser les conflits violents et promouvoir la paix à l’échelle internationale. L’Allemagne prend part à une multitude de missions des Nations Unies, de l’Union européenne et de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Celles-ci comprennent par exemple l’équipe de projet de la police allemande (German Police Project Team, GPPT) en Afghanistan ainsi que des opérations aux frontières extérieures de l’UE coordonnées par Frontex.

Depuis 1989, plus de 9 500 agents de la Fédération et des Länder sont intervenus dans près de 40 missions de paix mandatées dans le cadre de la GPPT en Afghanistan mais aussi, depuis novembre 2015, à travers des opérations aux frontières extérieures de l’UE coordonnées par Frontex.

Un engagement fort en 2017

Comme l’année précédente, l’Afrique était également une priorité de l’engagement allemand en 2017. Des policiers allemands ont ainsi servi au Mali, au Niger, au Soudan, en Libye, au Liberia et en Somalie. Les interventions se sont par ailleurs poursuivies en Palestine, en Ukraine, au Kosovo, en Géorgie et en Haïti.

En outre, l’Allemagne est active en Iraq depuis fin 2017 à travers une mission civile de conseil de l’UE, dont l’objectif est de soutenir la réforme du secteur civil de la sécurité. Le contexte est le suivant : après que l’organisation terroriste de l’« État islamique » en Iraq a été largement repoussée, il s’agit désormais de rétablir l’ordre et la sécurité. Cela nécessite une police efficace et travaillant sur des bases d’état de droit. C’est pour la constituer que l’Allemagne conseille les forces de sécurité iraquiennes. L’intervention est dirigée par un policier fédéral allemand.

Renforcer les effectifs des opérations extérieures

En novembre 2018, les ministres européens des Affaires étrangères et de la Défense ont conclu le « pacte en matière de politique de sécurité et de défense commune (PSDC) civile ». L’Allemagne a accepté de mettre à la disposition des missions civiles de l’UE davantage de moyens et d’effectifs. Le pays entend aussi envoyer davantage de policiers à travers le monde. En tant que membre du Conseil de sécurité des Nations Unies en 2019-2020, l’Allemagne souhaite renforcer le rôle et le travail de la police, élément important de la politique de paix internationale.

L’engagement de policiers allemands reste une partie essentielle, visible et active de la politique étrangère et de sécurité de l’Allemagne, qui contribue de façon importante à garantir la sécurité sur le territoire allemand et hors de ses frontières. Jusque dans l’accord de coalition, le gouvernement fédéral exprime son attachement à la poursuite et à l’évolution de l’engagement du pays au sein de missions de police internationales. Afin de renforcer cet engagement et de recruter de nouveaux effectifs de police pour des missions internationales, une réserve centrale de postes budgétaires (Stellenpool) de la Fédération et des Länder doit voir le jour à l’avenir.

Partager la publication