Approfondir encore notre étroite coopération

Conseil des ministres franco-allemand Approfondir encore notre étroite coopération

Lundi s’est tenu le 22e conseil des ministres franco-allemand. La chancelière fédérale Angela Merkel, qui accueillait cette rencontre virtuelle, a approuvé de nouveaux efforts communs en vue de lutter contre la pandémie de Covid-19 à travers le monde. Le président français Emmanuel Macron a notamment insisté sur la solidarité avec l’Afrique pour surmonter la crise.

Angela Merkel et Emmanuel Macron

À l’issue du 22e conseil des ministres franco-allemand, la chancelière fédérale Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron ont réaffirmé leur volonté de suivre une voie commune pour sortir de la pandémie et préparer l’avenir

Photo : Bundesregierung/Bergmann

En raison de la situation sanitaire, le 22e conseil des ministres franco-allemand a eu lieu lundi sous forme de visioconférence. En dépit des circonstances, il a été décidé de l’organiser en format complet, « afin de refléter toute l’étendue de nos relations », comme l’a affirmé Angela Merkel lors d’une conférence de presse aux côté d’Emmanuel Macron à l’issue du conseil des ministres.

La coopération franco-allemande est encore plus étroite depuis l’adoption du traité d’Aix-la-Chapelle le 22 janvier 2019, s’est félicitée la chancelière, qui a d’ailleurs professé que « notre coopération [n’allait] cesser de s’approfondir à l’avenir ».

« Un sentiment de justice dans le monde »

Les gouvernements des deux pays ont abordé une grande variété de thèmes qui renforcent les échanges bilatéraux, mais aussi les défis internationaux qu’il faut parvenir à surmonter.

Malgré un recul des taux d’incidence en France comme en Allemagne, la chancelière fédérale a rappelé le grand danger que continuait de représenter le coronavirus. Les deux pays vont donc, au cours de l’année, envoyer chacun 30 millions de doses de vaccin aux pays en développement. « L’amitié avec l’Afrique » est au cœur de ces préoccupations, a déclaré lundi soir Angela Merkel. Seule une approche réellement globale de la vaccination fera naître un « véritable sentiment de justice dans le monde », a martelé la chancelière.

Organiser la double transformation verte et numérique

Les ministres des deux pays se sont également entretenus de la suite de la marche commune en matière de sommets internationaux – le sommet du G7 au Royaume-Uni ainsi que le sommet de l’OTAN – en juin de cette année. Par ailleurs, le programme comprenait aussi une consultation concernant d’autres projets transfrontaliers en vertu du traité d’Aix-la-Chapelle de 2019. La priorité revenait en cela à des thèmes d’avenir, tels que la question de l’organisation positive, par l’Allemagne et la France, des transitions verte et numérique. Mme Merkel a avancé l’idée que l’étroite coopération entre les deux nations pouvait être encore approfondie.

Rapprocher les citoyens

Le président français a fait écho aux propos de la chancelière en dépeignant des projets franco-allemands novateurs en matière d’échanges culturels, des initiatives pour la jeunesse ou encore l’agenda commun de la mobilité et la liaison de nuit prévue entre Paris et Berlin à compter de 2023, qui sont autant de garanties de l’avenir de l’Europe. L’objectif doit toujours être de rapprocher les populations des deux pays, comme l’a réaffirmé M. Macron lundi soir. Le président français a également salué la coopération avec le gouvernement fédéral : « Durant ces années, nous avons fait avancer l’Europe à marche forcée. » C’est aussi cette approche qui permettra selon lui de réussir à sortir de la pandémie.

Les décisions du conseil des ministres binational sont inscrites dans la « Déclaration franco-allemande de Berlin ». La « Mise en œuvre du traité d’Aix-la-Chapelle et nouveaux projets » ont en outre fait l’objet d’une discussion.

Mots-clés