Commémoration commune pour la journée de deuil national

Angela Merkel : Responsables de ce que nous avons appris de la guerre

Angela Merkel commémore, de concert avec Emmanuel Macron, les morts de la guerre et les victimes de la tyrannie de tous les pays. La journée de deuil national allemande est aussi une journée de rappel à la paix.

La chancelière fédérale Angela Merkel, aux côtés du président français Emmanuel Macron et du président fédéral Frank-Walter Steinmeier, dépose une gerbe au mémorial de la Neue Wache à Berlin

Dépôt de gerbe au mémorial de la Neue Wache à Berlin

Photo : Bundesregierung / Bergmann

C’est aux côtés du président fédéral Frank-Walter Steinmeier et des représentants des autres organes constitutionnels, Bundesrat, Bundestag et Cour constitutionnelle fédérale, que la chancelière fédérale Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron ont déposé des gerbes au mémorial de la Neue Wache à Berlin.

Depuis 1993, la Neue Wache est le Grand Mémorial de la République fédérale d’Allemagne pour les victimes de la guerre et de la tyrannie.

Emmanuel Macron : « L’Europe doit être plus forte »

À la suite du dépôt de gerbe, la cérémonie commémorative officielle de la journée de deuil national s’est tenue dans la salle des séances du Bundestag. Traditionnellement, cette cérémonie du souvenir est placée sous le haut patronage du président du Bundestag.

Le président français Emmanuel Macron, à l’invitation du SESMA (Service pour l’entretien des sépultures militaires allemandes - Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge), s’est exprimé devant le Bundestag. « L’Europe et en son sein le couple franco-allemand se trouvent investis de cette obligation de ne pas laisser le monde glisser dans le chaos », a-t-il averti dans son discours. « C’est pour cela que l’Europe doit être plus forte. C’est pour cela qu’elle doit être plus souveraine », a-t-il souligné.

Les cérémonies au Bundestag célébraient le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale ainsi que l’amitié et le lien puissant avec la France.

Angela Merkel : Être responsables pour l’Europe

La chancelière a ensuite accueilli Emmanuel Macron à la Chancellerie fédérale pour conclure cette journée de commémoration. Au cours d’une conférence de presse conjointe, Mme Merkel a loué le discours de son invité devant le Bundestag : « Tu as dit : nous sommes à la croisée des chemins. Quel rôle allons-nous jouer ? » Elle a affirmé partager exactement le même ressenti. Les témoins de la Seconde Guerre mondiale ne seront bientôt plus parmi nous. C’est pourquoi nous tous, qui sommes nés après la Seconde Guerre mondiale, sommes chargés de tirer les enseignements de la guerre.

Mme Merkel a en outre insisté sur la responsabilité commune de la France et de l’Allemagne pour l’Europe. « Comme tu l’as également dit, nous soupçonnons l’ampleur des tâches qui nous attendent, et nous voulons les effectuer ensemble », a-t-elle répondu au président français.                          

Auparavant, M. Macron avait mis en avant, au Bundestag, l’amitié franco-allemande « indéfectible » et réclamé davantage de souveraineté européenne.

Recueillement en hommage aux morts de la guerre

Cette journée de deuil est une journée de commémoration nationale. Elle fait partie des « journées du souvenir et de recueillement » et est fêtée, depuis 1952, deux dimanches avant le premier jour de l’Avent. Elle est organisée dans tout le pays au mois de novembre par le SESMA. Les principales institutions politiques et sociales, ainsi que la population, participent largement à cette journée.

La journée de deuil national est une journée de commémoration et de rappel à la paix. Dans toute l’Allemagne, les autorités fédérales suprêmes et leurs administrations mettent leurs drapeaux en berne.

Partager la publication
Mots-clés