Soutien de l’Allemagne aux Kurdes

Lutte contre l’EI Soutien de l’Allemagne aux Kurdes

Sur le principe, l’Allemagne est disposée à mettre à disposition des armes et des munitions pour les Kurdes dans le nord de l’Iraq. D’ici dimanche, le gouvernement fédéral rendra sa décision sur les livraisons d’armes, a déclaré la chancelière fédérale dans une interview.

Lundi, Angela Merkel prononcera une déclaration gouvernementale à ce sujet devant le Bundestag.

Dans l’interview accordée à la télévision publique régionale allemande MDR (Mitteldeutscher Rundfunk), la chancelière a déclaré à propos de la décision relative aux livraisons d’armes : « Nous voulons examiner la situation de façon approfondie et préférons par conséquent nous donner un jour de plus, car il s’agit là de décisions importantes. Lundi, des débats seront ensuite menés au Bundestag. Je prononcerai une déclaration gouvernementale à ce propos et le Bundestag pourra ainsi s’informer et débattre de la question ».

Le 1er septembre, le Bundestag se réunira pour une session extraordinaire consacrée au soutien des Kurdes dans leur lutte contre l’EI (État islamique).

Le porte-parole du gouvernement fédéral Steffen Seibert a expliqué que l’examen portant sur les systèmes à livrer et l’étendue des livraisons était toujours en cours. Outre cet examen effectué par la Bundeswehr, la livraison d’armes et de munitions fait l’objet d’une concertation avec le ministère fédéral des Affaires étrangères et le ministère fédéral de l’Économie.

Une fois que cet examen et la concertation internationale seront achevés, une « rencontre entre la chancelière fédérale et les ministres responsables aura de nouveau lieu dimanche, rencontre à l’issue de laquelle la décision définitive sera prise », a déclaré M. Seibert.

Mettre fin aux agissements des milices de l’EI

Au début de la semaine, la chancelière fédérale avait déjà déclaré dans une interview qu’il s’agissait ici d’un « cas exceptionnel jamais rencontré jusque-là ». On ne peut pas tout simplement dire « ce n’est pas possible » lorsqu’il nous est demandé de livrer des armes et des munitions dans une mesure limitée.

L’Allemagne peut contribuer dès maintenant à mettre un terme aux agissements de ces milices terroristes. « Après avoir réfléchi aux différentes implications, nous avons déclaré qu’il y avait désormais des motifs prépondérants pour agir ».

Sentiment d’effroi face à la brutalité des actes terroristes de l’EI

Outre les biens humanitaires et le matériel d’équipement tels que casques et gilets pare-balles, le gouvernement fédéral s’était dit prêt mercredi dernier à envoyer des armes aussi. C’est ce qu’avait expliqué le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier lors d’une conférence de presse conjointe avec la ministre fédérale de la Défense Ursula von der Leyen. À cette occasion, il avait affirmé : « Toutes ces marchandises ont pour objectif de permettre aux forces de sécurité kurdes de se défendre contre les attaques de l’EI. » Les ministres des Affaires étrangères de l’UE avaient convenu lors d’une session extraordinaire d’autoriser des livraisons d’armes aux Kurdes combattant le groupe terroriste de l’EI en Iraq.

Aides aux réfugiés

L’Allemagne avait réagi rapidement face à la situation humanitaire dramatique des réfugiés en lançant la livraison directe de biens humanitaires dans le nord de l’Iraq. Ainsi, la Bundeswehr avait déjà livré 36 tonnes de biens humanitaires à Erbil, lesquels comprenaient de la nourriture, des couvertures et du matériel médical. Un autre transport humanitaire effectué pour le compte du ministère fédéral des Affaires étrangères avait atterri lundi midi à Erbil.

Entretemps, la Bundeswehr a poursuivi les vols d’aide humanitaire destinés à la population en grande détresse dans le nord de l’Iraq. Dans la matinée du 22 août, un avion chargé de biens humanitaires s’est envolé directement pour Erbil. À son bord se trouvaient près de 70 tonnes de denrées alimentaires provenant des stocks de la Bundeswehr ainsi que 8,5 tonnes de matériel médical mis à disposition par la République d’Autriche.

Au total, l’Allemagne débloque 24,4 millions d’euros pour les mesures d’aide humanitaire d’urgence. Ces fonds doivent être alloués rapidement et par des voies non bureaucratiques à la population, par le biais d’organisations humanitaires telles que l’UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, le Programme alimentaire mondial et les organisations non gouvernementales actives sur place.

Depuis le début de la crise actuelle, le gouvernement fédéral a consacré plus de 26 millions d’euros à l’approvisionnement de personnes déplacées à l’intérieur du pays dans le nord de l’Iraq.

Description des mesures prises jusqu’à aujourd’hui :

- 2,85 millions d’euros financés par le ministère fédéral des Affaires étrangères et destinés aux mesures d’aide humanitaire d’urgence du Comité International de la Croix Rouge
- 3,2 millions d’euros financés par le ministère fédéral des Affaires étrangères et destinés aux mesures d’aide humanitaire d’urgence d’organisations non gouvernementales, notamment pour l’aide alimentaire aux personnes déplacées à l’intérieur du pays dans la région de Zakho/province de Dohuk
- 20 millions d’euros financés par le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement et mis à la disposition du Programme alimentaire mondial (mise en place de cuisines de campagne), de l’UNICEF (approvisionnement en eau et soins médicaux, éducation et protection des enfants) et d’organisations non gouvernementales et d’Églises pour améliorer les infrastructures saturées dans les villes et les camps de réfugiés.

Jusqu’ici, la Bundeswehr et le ministère fédéral des Affaires étrangères ont envoyé neuf vols militaires et civils d’aide humanitaire avec, à leur bord, un total de 143 tonnes de biens humanitaires, dont 107 tonnes de denrées alimentaires, 1,8 tonne d’équipement médical (destiné aux soins d’urgence de 20 000 personnes en tout pour 3 mois) ainsi que 6 tonnes de matériel médical humanitaire supplémentaire, 7,1 tonnes d’ustensiles de cuisine et de biens ménagers et 21 tonnes de tentes et de couvertures.