Renforcer les systèmes de santé en Afrique

Programme d'aide pour la lutte contre l'Ebola Renforcer les systèmes de santé en Afrique

« La fièvre Ebola n'a pas encore été éradiquée », a déclaré le ministre fédéral de la Santé Hermann Gröhe avant de s'envoler vers l'Afrique de l'Ouest. Accompagné du ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement Gerd Müller, M. Gröhe visite la région la plus touchée par le virus.

Des habitants de Paynesville, au Libéria, passent devant une affiche mettant en garde contre l'Ebola

Les pays touchés par la fièvre Ebola sont toujours tributaires de l'aide humanitaire

Photo : picture alliance / dpa /AHMED JALLANZO

Le gouvernement prévoit de consacrer 200 millions d'euros supplémentaires à un programme d'aide spécial.

Par le biais du programme d'aide spécial, l'Allemagne veut favoriser l'amélioration de la capacité de réaction rapide en Afrique. C'est ce qu'a assuré le ministre fédéral du Développement Gerd Müller dans une interview accordée à un journal allemand.

En compagnie du ministre fédéral de la Santé Hermann Gröhe, M. Müller s'est mis en route vers le Ghana et le Libéria pour un voyage de quatre jours. Les deux ministres souhaitent s'informer au sujet de la reconstruction des pays particulièrement touchés par l'Ebola. MM. Müller et Gröhe sont accompagnés du représentant spécial du gouvernement fédéral pour la lutte contre la crise de l'Ebola, Walter Lindner. Une délégation d'experts nationaux et internationaux fait également le voyage.

Premiers succès obtenus

La lutte contre l’Ebola représente un défi nouveau et complexe pour la communauté internationale. Malgré tout, des succès considérables ont déjà été obtenus. Le nombre d'infections diminue progressivement et durablement. La transition de l'aide humanitaire d'urgence à la reconstruction et à la stabilisation à long terme des pays concernés constitue maintenant le défi principal.

Jusqu'à la fin mars 2015, environ 25 200 cas diagnostiqués d'Ebola avaient été signalés à l'Organisation mondiale de la santé. Quelque 10 460 personnes atteintes avaient succombé à la maladie à cette date. Il est à craindre que le nombre réel des infections soit encore plus élevé.

Jusqu'à présent, l'Allemagne a consacré des aides financières totalisant environ 195 millions d'euros à la lutte contre l'Ebola. À cela s'ajoute le soutien logistique. La Bundeswehr a jusqu'ici assuré le transport d'environ 700 tonnes de biens humanitaires vers les pays touchés. L'Agence fédérale de secours technique (THW) était chargée de l'approvisionnement en eau des centres de traitement en Sierra Leone. En outre, de nombreux volontaires ont apporté et continuent d'apporter du soutien sur place. La Croix-Rouge allemande a assuré, dans une large mesure, leur formation.

Aide allemande à long terme

L'engagement du gouvernement fédéral se poursuivra. L'Allemagne est l'un des rares donateurs bilatéraux à être présent dans chacun des trois pays les plus touchés par la crise. La coopération au développement, mise en œuvre par 165 employés recrutés sur place, se poursuivra dans les trois pays. À cela s'ajoutent des investissements et des mesures à effet rapide dans les domaines de la santé, de la sécurité alimentaire, de la formation et des infrastructures.

L'Allemagne encourage le développement de la coopération européenne et internationale. Afin de pouvoir, à l'avenir, intervenir plus rapidement dans le monde entier, il est prévu de mettre en place, au sein de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), un noyau dur de casques blancs composé d'équipes mobiles de médecins, techniciens et spécialistes, a annoncé le ministre fédéral du Développement Gerd Müller.