Engagement de la Bundeswehr en Bosnie-Herzégovine

Décision du conseil des ministres fédéral Engagement de la Bundeswehr en Bosnie-Herzégovine

La Bundeswehr déploiera jusqu’à 50 soldats dans le cadre de la force de l’Union européenne ALTHEA en Bosnie-Herzégovine. Ainsi en a-t-il été décidé en conseil des ministres fédéral. Il s’agit de la reprise de l’opération menée par l’UE, à laquelle la Bundeswehr avait déjà participé de 2004 à 2012. Un aperçu.

La stabilité et la sécurité en Bosnie-Herzégovine et dans l’ensemble des Balkans occidentaux revêtent une importance politique essentielle pour l’UE et ses États membres. L’opération de sécurité EUFOR ALTHEA, menée par l’UE, et son soutien au Haut-Représentant pour la Bosnie-Herzégovine en sont des garants. Dans le contexte des tensions politiques internes d’une part et de l’attaque de la Russie contre l’Ukraine d’autre part, un engagement renforcé de l’Allemagne est une reconnaissance claire de la stabilisation durable de cet État des Balkans sur le chemin des structures euro-atlantiques.

La décision du conseil des ministres fédéral a été prise sous réserve de l’approbation du Bundestag.

Une menace imminente à la stabilité des Balkans occidentaux

Le blocage politique interne et les aspirations à l’indépendance de la Republika Srpska ainsi que sa proximité avec la Russie compromettent les progrès de la Bosnie-Herzégovine sur la voie du rapprochement avec l’UE. Dans ce contexte, le gouvernement fédéral considère comme un signal important le fait que le gouvernement de Bosnie-Herzégovine soutienne les sanctions de l’UE contre la Russie et qu’il ait voté en faveur des résolutions condamnant l’attaque russe contre l’Ukraine lors de la session spéciale d’urgence de l’Assemblée générale des Nations Unies.

La crise politique actuelle en Bosnie-Herzégovine augmente le risque de déstabilisation et de tensions entre les différents groupes de population du pays. C’est pourquoi la stabilité et la sécurité sont essentielles pour l’avenir démocratique de la Bosnie-Herzégovine, en particulier dans la perspective des élections d’octobre 2022.

Le gouvernement fédéral est particulièrement attaché à l’engagement multilatéral. En tant que première opération menée par l’UE à laquelle participent également des États non membres de l’UE, l’EUFOR ALTHEA illustre particulièrement bien ce principe. En outre, la mission est considérée comme le « phare » d’une coopération UE-OTAN réussie en raison du recours de l’UE aux structures de l’OTAN dans le cadre de accords dits « Berlin plus ». La reprise de la participation de l’Allemagne est un signal de renforcement de l’EUFOR ALTHEA.

Formations conjointes avec les forces de sécurité locales

L’EUFOR ALTHEA observe les évolutions en matière de sécurité en Bosnie-Herzégovine et est le principal partenaire de formation et de coopération des autorités de sécurité sur place. Des formations organisées en commun avec les forces de sécurité locales améliorent leurs capacités et leur interopérabilité en vue d’une future coopération internationale. Des bases de liaison et d’observation, réparties dans le pays, assurent en outre une présence au niveau local et permettent des échanges avec la population civile. Elles informent la population sur les dangers liés aux restes de munitions et l’aident à surmonter les séquelles de la guerre civile.

Lors du dernier déploiement de troupes allemandes, de 2004 à 2012, la Bundeswehr avait déjà mis en place des équipes de liaison et d’observation. Leur présence ayant été considérée par la population de Bosnie-Herzégovine comme un gage de paix et de sécurité, la nouvelle participation de la Bundeswehr renoue avec cette approche en prévoyant la mise en place de deux équipes de liaison et d’observation. En outre, le quartier général de l’opération doit être soutenu par du personnel d’état-major.

Par ailleurs, le bataillon multinational de l’EUFOR ALTHEA est en mesure de réagir à des scénarios de menace et contribue ainsi largement à la liberté d’action et à la mise en œuvre du mandat du Haut-Représentant. Outre le soutien aux forces de sécurité en Bosnie-Herzégovine, l’opération EUFOR ALTHEA participe également à des activités dans les domaines de la non-prolifération, de la démilitarisation et du déminage du pays. Des progrès considérables ont été réalisés dans ces domaines par le passé.

Le nouveau mandat de l’opération EUFOR ALTHEA prend fin le 30 juin 2023 et son effectif est plafonné à 50 soldats.