La Bundeswehr continue de soutenir la mission de paix au Mali

Questions et réponses sur la MINUSMA La Bundeswehr continue de soutenir la mission de paix au Mali

Les soldats de la Bundeswehr poursuivent leur participation à la mission de paix MINUSMA des Nations Unies. Le conseil des ministres fédéral a décidé de prolonger le mandat jusqu’au 31 mai 2023. Le Bundestag doit encore donner son approbation. Les questions et réponses les plus importantes concernant l’opération.

Quel est l’objectif de la MINUSMA ?

La stabilisation politique du Mali et la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel sont d’une importance capitale pour la sécurité de la communauté internationale et pour l’Allemagne.
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) aide le pays à assurer la paix et à garantir des conditions démocratiques.
La MINUSMA contribue à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali et à la restauration de l’État et du dialogue politique.
Le mandat se poursuivra jusqu’au 31 mai 2023.

Pourquoi la mission est-elle prolongée ?

La situation sécuritaire au Mali et dans d’autres parties du Sahel s’est détériorée malgré l’engagement de la communauté internationale. La menace du terrorisme et du crime organisé ne touche pas seulement le Mali, mais pourrait déstabiliser tout le Sahel. Le déploiement de la Bundeswehr dans le cadre de la MINUSMA reste donc nécessaire afin de soutenir durablement la stabilité et la paix dans la région du Sahel.

Quelles sont les contributions concrètes de la Bundeswehr ?

La Bundeswehr s’implique notamment dans les domaines de la reconnaissance, de la protection des points sensibles et du soutien opérationnel. En outre, elle met à disposition des capacités de transport aérien pour le ravitaillement des forces armées maliennes ainsi que du matériel de reconnaissance au sol et dans les airs afin de fournir une image globale de la situation. L’objectif est d’aider à la reconstruction des forces de sécurité maliennes, à la protection des droits de l’homme et à la fourniture d’une aide humanitaire.

Quelles sont les conséquences de l’évolution de la situation ?

Le maintien de la présence des soldats allemands est lié à l’évolution du contexte politique au Mali, aux conséquences de la décision de la France de se retirer du pays ainsi qu’aux besoins accrus d’effectifs sur le flanc Est de l’OTAN.
Le plafond des effectifs passe de 1 100 à 1 400 soldats de la Bundeswehr, afin de compenser les capacités fournies jusqu’à présent par les forces armées françaises.
Pendant la durée du mandat, des mesures seront prises pour adapter la contribution allemande afin de garantir un niveau de protection suffisant ainsi que le fonctionnement de l’aéroport de Gao.

Sur quelle base légale repose l’opération ?

Le déploiement des forces armées allemandes dans le cadre de la MINUSMA se fait sur la base de la résolution 2100 (2013) du Conseil de sécurité des Nations Unies et des résolutions subséquentes.
Les forces armées allemandes agissent dans le cadre et selon les règles du système de sécurité mutuelle collective visé à l’article 24, alinéa 2 de la Loi fondamentale.
Informations de la Bundeswehr concernant l’opération