Actualités

La Finlande prend la présidence du Conseil de l’Union européenne

Pour une Europe durable

La Finlande prend la présidence tournante du Conseil de l’UE à partir du 1er juillet 2019. Une politique climatique ambitieuse, une croissance durable et une Europe plus forte figurent parmi les objectifs prioritaires. En outre, la Finlande souhaite réduire au minimum l’empreinte écologique dans l’exercice de sa présidence.

Drapeaux de l’UE et de la Finlande placés en alternance

À compter du 1er juillet, la Finlande assure la présidence de l’UE pendant six mois

Photo : Getty Images/iStockphoto

« Une Europe durable, un avenir durable », telle est la devise qui guide la Finlande à compter du 1er juillet dans le cadre de sa présidence du Conseil de l’UE.

La Finlande vise une durabilité sociale, économique et écologique, a déclaré le premier ministre Antti Rinne à Helsinki peu de temps avant le coup d’envoi de la présidence finlandaise du Conseil de l’UE. Sur cette toile de fond, un accent particulier est mis sur la protection climatique, ce qui implique que l’UE s’engage sur la voie de la neutralité climatique à l’horizon 2050. D’ici la fin de l’année, un consensus doit être trouvé, au sein du Conseil de l’UE, sur les éléments piliers de ce plan.

Priorités de la présidence finlandaise du Conseil de l’Union européenne

Le programme de la présidence met l’accent sur les thèmes suivants :

  • renforcer les valeurs communes et le principe de l’état de droit
  • rendre l’Union européenne plus compétitive et socialement plus inclusive
  • consolider la position de l’UE comme le leader mondial en matière de protection climatique
  • garantir la sécurité globale de tous les Européens

La présidence finlandaise a tout particulièrement à cœur d’avancer dans les négociations relatives au Cadre financier pluriannuel (CFP) post-2020. Des consultations à cet égard avaient déjà été entamées sous la présidence autrichienne.
Au programme figurent également les thèmes de la migration, de la politique de défense commune européenne, du marché unique et du commerce.

Depuis son entrée dans l’Union européenne en 1995, c’est la troisième fois que la Finlande exerce la présidence de l’UE. Elle se place en deuxième position dans l’ordre d’exercice de la présidence dans le cadre du trio de présidences  avec la Roumanie et la Croatie. Cela veut dire qu’elle reprend le flambeau après la présidence roumaine pour passer ensuite le relais à la Croatie. Les trois États entretiennent une coopération étroite. En amont, les trois pays ont élaboré un programme commun suivi par le Conseil durant les 18 mois en question.

Poser des jalons importants

Pendant la présidence finlandaise, des décisions importantes sont à l’ordre du jour : l’attribution des postes clés de l’UE à l’issue des élections européennes et le possible retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. 

Par ailleurs, la Finlande est le premier pays à la présidence chargé de mettre en œuvre le programme stratégique de l’UE pour la période 2019-2024, lequel avait été adopté en juin par le Conseil européen. Ce programme définit les priorités thématiques des cinq prochaines années et sert de ligne directrice pour le travail de l’UE.

La Finlande : une présidence durable

En outre, la Finlande s’est fixée pour objectif de réduire au minimum l’empreinte écologique durant sa présidence du Conseil de l’Union européenne. Il n’y aura donc pas de Conseil européen informel des chefs d’État ou de gouvernement comme c’est le cas habituellement. De même, le nombre de conseils des ministres informels sera limité au maximum.

De surcroît, tous les sommets auront lieu au même endroit, c’est-à-dire à Helsinki. En temps normal, il est d’usage que les réunions se déroulent dans différentes villes du pays qui exerce la présidence du Conseil de l’UE. Le lieu de réunion à Helsinki est par ailleurs facilement accessible à tous les invités par le biais des transports en commun ou à vélo.

Il n’y aura pas non plus de distribution des traditionnels petits cadeaux tels que stylos-bille ou sacs. Les fonds réservés à cet effet serviront à compenser les émissions provenant des voyages en avion des hôtes. Afin de réduire la consommation de matières plastiques, les participants aux réunions se verront servir, non pas de l’eau embouteillée, mais uniquement de l’eau du robinet et des aliments biologiques de la région.

La présidence du Conseil de l’Union européenne : de quoi s’agit-il ?
La présidence du Conseil de l’UE est assurée à tour de rôle par chacun des États membres pour une période de six mois. Durant cette période, le pays concerné préside les réunions et les sessions à tous les niveaux du Conseil. Il est responsable de faire avancer les consultations au sein du Conseil de l’Union européenne sur les réglementations de l’UE ainsi que de la continuité du programme de l’UE et de la coopération entre les États membres. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Mots-clés