« Chacun doit pouvoir vivre de ce qu’il gagne »

Journée internationale des travailleurs « Chacun doit pouvoir vivre de ce qu’il gagne »

À l’occasion de la Journée internationale des travailleurs dimanche, le chancelier fédéral Olaf Scholz a lancé un appel à la solidarité de la société en ces temps particuliers lors d’une manifestation organisée par la Confédération des syndicats allemands à Düsseldorf. « Le gouvernement fédéral a fait avancer l’un des projets les plus importants pour la cohésion de notre société : nous allons augmenter le salaire minimum à 12 euros », a souligné M. Scholz.

Premier mai

Le chancelier fédéral a souligné : « Je suis heureux et fier que nous ayons ainsi réussi à faire passer ce salaire minimum »

Photo : Gouvernement fédéral/Faßbender

À l’occasion de la Journée internationale des travailleurs, le chancelier fédéral Olaf Scholz a lancé dimanche à Düsseldorf un appel à la cohésion de la société tout en présentant les principaux objectifs du gouvernement fédéral : « de bons salaires, de bonnes conventions collectives et des pensions stables ». « Nous n’abandonnerons aucun des projets que nous voulons mettre en place pour une société plus juste et plus solidaire dans ce pays », a déclaré le chancelier fédéral.

Un bon avenir avec de bons salaires

« Nous allons mettre en œuvre cette hausse du salaire minimum et veiller à ce qu’il évolue régulièrement. Car il est la base de ce qui est nécessaire : que chacun puisse vivre de ce qu’il gagne, de son dur labeur. » Le chancelier a également mentionné la couverture de base pour les enfants, l’augmentation de la pension d’invalidité ainsi que la construction de logements abordables. Pour Olaf Scholz et le gouvernement fédéral, la direction est claire : « Nous allons continuer sur la voie d’un bon avenir avec de bons salaires, de bonnes conventions collectives et aussi, en ce qui concerne la fin de la vie active, ce qui est également important, des perspectives claires : savoir que nous avons une stabilité en matière de pensions de retraite dans ce pays ».

Poursuite du soutien à l’Ukraine

Le chancelier fédéral Olaf Scholz a également souligné dimanche la détermination du gouvernement fédéral à poursuivre son soutien à l’Ukraine : « Nous allons la soutenir pour qu’elle puisse se défendre, en lui fournissant des armes, comme le font de nombreux autres pays en Europe », a-t-il déclaré. Depuis Düsseldorf, M. Scholz a adressé des paroles claires à Vladimir Poutine, l’exhortant : « Faites taire les armes ! Retirez vos troupes ! Respectez la souveraineté et l’indépendance de l’Ukraine. Je le dis clairement : nous ne permettrons pas que les frontières soient déplacées et qu’un territoire soit conquis par la force. »