Aide pour l’Iraq

Terreur de l’EI Aide pour l’Iraq

Sur le principe, l’Allemagne est disposée à mettre à disposition des armes et des munitions pour les Kurdes dans le nord de l’Iraq, ont déclaré la ministre fédérale de la Défense Ursula von der Leyen et le ministre fédéral des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier à Berlin. Il convient désormais de vérifier quelles sont les marchandises dont la livraison serait sensée et responsable.

Outre les biens humanitaires et le matériel d’équipement tels que casques et gilets pare-balles, le gouvernement fédéral est prêt à envoyer des armes aussi, a expliqué le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier mercredi lors d’une conférence de presse conjointe avec la ministre fédérale de la Défense Ursula von der Leyen. Il a insisté : « Toutes ces marchandises ont pour objectif de permettre aux forces de sécurité kurdes de se défendre contre les attaques de l’EI (anciennement EIIL). »

Lors de la conférence de presse gouvernementale, le porte-parole du gouvernement fédéral Steffen Seibert a confirmé que la volonté était là d’apporter à ceux qui s’opposaient à l’EI une aide sous forme d’armes et de munitions. Le gouvernement fédéral continuera également de coordonner étroitement ses mesures d’aide avec ses partenaires européens.

M. Seibert a poursuivi que la chancelière fédérale Angela Merkel était bouleversée par le sort du journaliste américain exécuté par l’organisation terroriste. Une vidéo de l’EI montre l’assassinat barbare d’un homme. C’est bien la preuve que l’organisation terroriste ne repose que sur la cruauté et le fanatisme.

Les ministres des Affaires étrangères de l’UE avaient convenu lors d’une session extraordinaire tenue vendredi dernier d’autoriser des livraisons d’armes aux Kurdes combattant le groupe terroriste de l’EI en Iraq.

Soutien aux réfugiés

L’Allemagne avait réagi rapidement face à la situation humanitaire dramatique des réfugiés en lançant la livraison directe de biens humanitaires dans le nord de l’Iraq. Ainsi, la Bundeswehr a déjà livré 36 tonnes de biens humanitaires à Erbil, lesquels comprenaient de la nourriture, des couvertures et du matériel médical. Un autre transport humanitaire effectué pour le compte du ministère fédéral des Affaires étrangères a atterri lundi midi à Erbil. Les vols se poursuivent.

Au total, l’Allemagne débloque 24,4 millions d’euros pour les mesures d’aide humanitaire d’urgence. Ces fonds doivent être alloués rapidement et par des voies non bureaucratiques à la population, par le biais d’organisations humanitaires telles que l’UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, le Programme alimentaire mondial et les organisations non gouvernementales actives sur place.

L’EI, un danger pour l’Europe aussi

Le ministre fédéral des Affaires étrangères est convaincu que l’EI tentera également d’étendre la terreur islamiste à d’autres régions du monde. « C’est la raison pour laquelle il est aussi dans l’intérêt de l’Europe que l’avancée de l’EI en Iraq soit stoppée. Je suis convaincu que cela sera possible si les responsables politiques mobilisent toutes leurs forces à Bagdad et à Erbil et que la communauté internationale leur apporte son soutien », a-t-il conclu.