Vue d'ensemble

l'Office de presse et d'information du gouvernement fédéral

l'Office de presse et d'information du gouvernement fédéral

L'Office de presse et d'information du gouvernement fédéral de 1949 à nos jours

Le 15 septembre 1949, Konrad Adenauer était élu chancelier fédéral. Le lendemain, le premier chancelier de la République fédérale d'Allemagne créait la chancellerie fédérale en tant que "secrétariat général du gouvernement fédéral". Ce jour-là marque également la naissance de l'Office de presse et d'information du gouvernement fédéral ("Office de presse fédéral").

Brève rétrospective

Après les expériences faites avec le fameux ministère de la propagande du Reich sous le régime totalitaire nazi, le premier gouvernement fédéral s'est inspiré de l'organisation sous la République de Weimar pour créer l'Office de presse fédéral.

Konrad Adenauer ne voulait pas seulement d'un "service de presse intégré à la chancellerie"; il voulait une administration qui soit indépendante. Le chef de l'Office de presse et d'information du gouvernement fédéral relève ainsi directement de la chancelière ou du chancelier.

L'Office de presse et d'information du gouvernement fédéral est devenu volontairement un prestataire de services moderne, au service des citoyens, des médias et du gouvernement.

La forme abrégée courante de l'Office de presse et d'information du gouvernement fédéral, à savoir "l'Office de presse fédéral", est trompeuse car l'Office de presse fédéral n'est pas un organisme qui réglemente de quelque façon que ce soit la nature de la presse, voire la contrôle.

Un tel organisme n'existe pas en Allemagne. La presse est libre et la censure n'existe pas (cf. art. 5, al. 1, phrases 2 et 3 de la Loi fondamentale).

Missions

Les deux grandes missions de l'Office de presse et d'information du gouvernement fédéral consistent à informer sur les activités du gouvernement fédéral et à fournir des informations internes pour le travail du gouvernement fédéral.

"Vers l'extérieur", l'Office de presse fédéral informe, d'une part, les citoyens et, d'autre part, les médias de la politique du gouvernement fédéral, et plus précisément des actions, des lois, des stratégies et des fondements de la politique.

Pour pouvoir exercer sa liberté d'opinion et sa capacité de jugement, il faut en effet être informé et disposer des connaissances utiles. Qui veut participer à la politique ou à la prise de décisions dans ce domaine doit d'abord s'y connaître en politique.

"Vers l'intérieur", l'Office de presse fédéral informe le gouvernement fédéral et le Bundestag, la chancelière ou le chancelier et le président fédéral ainsi que leurs collaborateurs de la situation en Allemagne et dans le monde en leur fournissant des évaluations des nouvelles et de la presse, des bulletins d'information personnels et d'autres informations actuelles.

Car des décisions et des stratégies politiques adaptées et responsables exigent au préalable des informations complètes et fiables en provenance de l'Allemagne comme de l'étranger.

L'Office de presse et d'information du gouvernement fédéral est donc une plaque tournante de l'information pour les citoyens, les médias et le gouvernement fédéral. Il est à leur service et il travaille pour eux.

Communication interne

Pour pouvoir réagir vite, le président fédéral, la chancelière fédérale ou le chancelier fédéral ainsi que les ministres fédéraux doivent avoir accès à tout moment à des informations déjà évaluées et répertoriées systématiquement. C'est pourquoi l'Office de presse fédéral informe ses "clients" non seulement à leur poste, mais aussi quand ils sont en déplacement à l'étranger.

La revue de presse destinée à la chancelière fédérale ou au chancelier fédéral contient une sélection d'articles extraits des grands quotidiens et magazines allemands et étrangers. Elle est préparée deux fois par jour.

Les bulletins d'informations électroniques regroupent les dépêches d'agences, articles, commentaires et interviews importants. Ils informent les membres du gouvernement fédéral, les députés du Bundestag et le personnel des ministères et du parlement.

Les archives de presse contiennent environ 2 500 publications allemandes et étrangères.

À des fins de recherche et de documentation, l'Office de presse fédéral dispose des services de toutes les grandes agences de presse en Allemagne et à l'étranger, ainsi que de l'ensemble des articles publiés en Allemagne et à l'étranger dans les grands quotidiens et hebdomadaires et dans les revues les plus importantes.

Il a accès par ailleurs aux émissions intéressantes du point de vue politique de quelque 125 programmes de radio et de télévision en Allemagne et à l'étranger.

Les informations fournies sur tous les grands sites en ligne sont bien entendu elles aussi évaluées.

Les médias

Les médias jouent un rôle essentiel dans toute démocratie. Ce sont des intermédiaires importants entre le gouvernement, d'une part, et les citoyens, d'autre part.

Les journaux, la radio et la télévision informent les citoyens et contribuent en tant que tels à la formation de l'opinion. D'où l'importance de tenir les médias informés dans le détail des activités et des projets du gouvernement. Ce n'est pas seulement le bon droit du gouvernement, mais c'est son devoir.

Le gouvernement fédéral a recours à divers instruments afin de s'acquitter de ce devoir d'information envers les médias: il organise par exemple régulièrement des conférences de presse sur des sujets politiques d'actualité.

La Bundespressekonferenz (BPK): il s'agit d'une association indépendante regroupant les correspondants étrangers à Berlin et à Bonn. Elle invite trois fois par semaine la porte-parole ou le porte-parole du gouvernement fédéral, ainsi que les porte-parole des ministères fédéraux, à une conférence de presse. Ces responsables sont alors invités à répondre aux questions des journalistes de la capitale.

Le bureau du suppléant du porte-parole du gouvernement fédéral (CVD) à l'Office de presse et d'information du gouvernement fédéral est la première adresse compétente pour répondre aux questions des journalistes. Le suppléant du porte-parole du gouvernement fédéral publie les points de presse de la chancelière ou du chancelier et du gouvernement.

L'Office de presse fédéral a un site Internet réservé aux médias. Y figurent, outre l'actualité quotidienne, des informations détaillées ainsi que divers matériels et documents sur la politique du gouvernement.

Les archives de presse de l'Office de presse fédéral contiennent plus de deux millions de photographies du président fédéral et de la chancelière ou du chancelier en missions officielles en Allemagne et à l'étranger.

Le public

Le gouvernement fédéral informe également directement les citoyens. Dans ce contexte, l'Internet joue depuis quelques années un rôle sans cesse croissant. L'Office de presse fédéral présente chaque jour sur les sites www.bundesregierung.de et www.bundeskanzler.de des informations actuelles sur la politique du gouvernement fédéral, ainsi que de la documentation et des documents originaux. La page d'accueil du gouvernement fédéral enregistre chaque mois de deux à trois millions de clics.

Les visiteurs consultent jusqu'à 25 millions de pages. C'est bien davantage que le nombre de personnes que permettent d'atteindre les médias classiques.

Ceux qui souhaitent s'informer sur les grands dossiers de la politique allemande intéressant plusieurs ministères peuvent également accéder à une multitude de brochures, de guides et de dépliants. Ces informations sont elles aussi de plus en plus souvent disponibles sur la Toile.

Cela permet non seulement de réduire les coûts et les moyens de production, mais aussi d'assurer des informations au top de l'actualité. Il existe, par exemple, des guides - imprimés ou en ligne - destinés à un public ciblé, que ce soit les jeunes ou les femmes, les travailleurs, les locataires ou les bénéficiaires de l'allocation logement, etc.

L'Office de presse fédéral se charge également des visiteurs des députés du Bundestag. Chaque parlementaire a le droit d'inviter chaque année deux groupes de visiteurs de sa circonscription électorale à venir à Berlin, ce qui représente 85 000 personnes par an. Une visite de la chancellerie fédérale, des entretiens avec les parlementaires fédéraux et avec les experts des ministères sont toujours au menu de ces visites.

Partager la publication