Que fait le gouvernement fédéral pour les retraités ?

La retraite : un aperçu Que fait le gouvernement fédéral pour les retraités ?

En Allemagne, la population peut compter sur un système de retraite fiable. Ces dernières années, les pensions ont connu une progression constante, tandis que les cotisations au régime général des retraites sont restées stables. Le gouvernement fédéral veille à ce que le système de retraite reste viable, solide et résistant. Un aperçu.  

Infographie sur la retraite (Pour plus d’informations, une description détaillée est disponible sous l’image.)

La retraite doit être juste et fiable pour toutes les générations.

Afficher la description détaillée

Photo : Bundesregierung

État des lieux et objectifs du gouvernement fédéral en matière de retraites
En Allemagne, l’espérance de vie augmente et, dans le même temps, le nombre d’enfants qui naissent diminue. Cela signifie qu’à l’avenir, moins de cotisants financeront un nombre croissant de retraités. Il s’agit d’une tendance démographique qui pose un défi majeur au système de retraite.
L’objectif du gouvernement fédéral est que la retraite soit juste et fiable pour toutes les générations. Le ministre fédéral du travail Hubertus Heil a déclaré à ce sujet au Bundestag : « Assurer la cohésion sociale grâce à un système de retraite fiable est un investissement dans la capacité de l’Allemagne à faire face à l’avenir. »
Le régime général des retraites demeure une composante essentielle d’un système de retraite fiable. Le gouvernement fédéral reste toutefois fidèle au modèle des trois piliers : outre le régime général des retraites, le système de retraite doit reposer sur deux autres piliers : les régimes de retraite liés à l’activité professionnelle et l’épargne-retraite privée.

Les résultats obtenus jusqu’ici...

... en ce qui concerne la réforme de la retraite de 2019

La réforme de la retraite est entrée en vigueur le 1er janvier 2019. Grâce à elle, le gouvernement fédéral garantit un niveau de retraite ainsi qu’un taux de cotisation stables jusqu’en 2025. Il améliore également les prestations pour les mères, les personnes handicapées et les personnes à faible revenu. Voici les principales mesures prévues :

  • La stabilité du niveau de retraite est maintenue à au moins 48 % jusqu’en 2025. Ce ne sont pas seulement les quelque 21 millions de retraités d’aujourd’hui qui en bénéficient, mais également les employés qui prendront leur retraite dans les années à venir.
  • Le taux de cotisation au régime de retraite est actuellement de 18,6 %. Il ne dépassera pas 20 % avant 2025. Cela allège la charge des employés qui paient des cotisations.
  • Depuis 2014, les mères et les pères dont les enfants sont nés avant 1992 avaient droit à deux années d’éducation créditées par enfant (« pension des mères de famille I »). Avec la « pension des mères de famille II », introduite en janvier 2019, une demi-année d’éducation supplémentaire est créditée. Cela représente un total de deux points et demi de retraite par enfant.
  • Les personnes frappées d’incapacité sont traitées, aux fins de la retraite,   comme si elles avaient continué à travailler sensiblement plus longtemps. En 2019, l’âge de la retraite a été porté à 65 ans et huit mois. Il sera ensuite repoussé progressivement à 67 ans révolus.
  • Depuis le 1er juillet 2019, les personnes occupant un emploi dont le salaire se situe entre 450 et 1 300 euros bruts par mois (« Midijob ») paient des cotisations sociales moins élevées sans que cela n’entraîne une diminution de leur pension.

... en ce qui concerne la retraite de base

À compter du 1er janvier 2021, les retraités qui ont cotisé à la caisse de retraite, élevé des enfants ou pris soin de proches pendant au moins 33 ans recevront une retraite nettement plus élevée pour la contribution qu’ils ont apportée. La retraite de base, un complément à la pension de retraite, vient rehausser les pensions faibles. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez les Questions et réponses sur la retraite de base.

Voici les prochaines mesures que nous mettrons en œuvre en matière de retraite :

... pour tous les citoyens

Un nouvel outil numérique appelé « Digitale Rentenübersicht » doit permettre à chacun d’obtenir plus facilement un aperçu de sa prévoyance retraite individuelle. Grâce à celui-ci, les montants des allocations provenant de la prévoyance retraite obligatoire, privée et professionnelle pourront être estimés au moyen d’un portail en ligne. Le conseil des ministres fédéral a lancé un projet de loi à cet effet le 26 août 2020.

... pour les travailleurs indépendants

Le gouvernement fédéral veut introduire une prévoyance retraite obligatoire pour les travailleurs indépendants, favorable aux créateurs d’entreprises. L’objectif est de réduire la pauvreté des personnes âgées au sein de ce groupe de personnes. Dans le cadre de cette mesure, l’obligation de cotiser au régime général des retraites serait étendue aux travailleurs indépendants, mais avec une possibilité d’exemption s’ils peuvent prouver qu’ils disposent d’une prévoyance retraite alternative appropriée.
Compte tenu de la situation économique difficile créée par la pandémie de Covid-19, en particulier pour cette catégorie de personnes, on réfléchit actuellement à la manière dont l’obligation de prévoyance retraite pour les travailleurs indépendants pourrait s’inscrire dans un concept global de promotion des indépendants. Bien que la situation actuelle montre l’importance d’une retraite sûre et fiable pour les travailleurs indépendants, il faut veiller à ce que cette nouvelle obligation de prévoyance retraite soit acceptée par les personnes concernées.