Progrès et engagements supplémentaires

Conférence des ministres-présidents des Länder est-allemands Progrès et engagements supplémentaires

À l’occasion de la 48e conférence des ministres-présidents des Länder est-allemands mercredi, la chancelière fédérale Angela Merkel a mis en avant le développement positif des énergies renouvelables. Elle a également évoqué l’amélioration nette de la base économique et sociale dans la partie orientale de l’Allemagne. Selon elle, il reste toutefois nécessaire d’agir.

Conférence des ministres-présidents des Länder est-allemands

La chancelière fédérale Angela Merkel et le ministre-président du Brandebourg Dietmar Woidke ont salué l’évolution positive des nouveaux Länder orientaux, mais ont également évoqué d’importants projets à mettre en place pour les années à venir

Photo : Bundesregierung/Denzel

La chancelière fédérale Angela Merkel ainsi que les dirigeants des Länder orientaux se sont réunis virtuellement mercredi pour discuter des réalisations et des grands projets d’avenir des Länder. Les conclusions de cette rencontre ont ensuite été présentées par la chancelière et le ministre-président du Brandebourg Dietmar Woidke au cours d’une conférence de presse.

Harmonisation des conditions de vie

En décembre 2020, la commission « 30e anniversaire de la révolution pacifique et de l’unité allemande » a présenté un catalogue de recommandations de mesures à prendre pour poursuivre le processus d’unification et renforcer la cohésion sociale en Allemagne. Ces recommandations figuraient à l’ordre du jour de la conférence en ligne des chefs de gouvernement des Länder est-allemands. Un « centre d’avenir pour l’unité allemande et la transformation européenne » doit ainsi permettre de mieux tirer parti de l’expérience de la population des nouveaux Länder en la matière et de rendre visible leur contribution.

Durant la conférence de presse mercredi, la chancelière Angela Merkel a en outre souligné les faiblesses structurelles qui existent toujours, mais également les bons résultats obtenus dernièrement pour y remédier grâce au cadre financier pluriannuel de l’UE. Il reste important à ses yeux de commémorer la révolution pacifique et d’harmoniser les conditions de vie. Pour que plus d’Allemands des régions est accèdent à des postes de direction, il convient de promouvoir les talents. La sortie du charbon est également un défi de taille, a indiqué la chancelière.

Les énergies renouvelables, une chance à saisir

« L’est de l’Allemagne a de meilleures perspectives d’avenir », a déclaré le ministre-président du Land de Brandebourg Dietmar Woidke. Elle est en avance par rapport à la partie ouest dans le développement des énergies renouvelables. Il faut en tirer avantage afin que des entreprises s’installent dans la région. Le Forum économique est-allemand doit par ailleurs continuer à se développer à l’échelle internationale.

Pour M. Woidke, il s’est passé beaucoup de choses ces dernières années du point de vue des décisions d’implantation des pouvoirs publics ou des institutions de recherche, mais la partie est de l’Allemagne n’est toujours pas au même niveau que la partie ouest. Le ministre-président du Brandebourg a remercié Angela Merkel d’avoir permis que les nouveaux Länder bénéficient d’une attention particulière dans la politique du gouvernement fédéral.

Lutter contre l’extrémisme de droite

Au sujet de l’extrémisme de droite, la chancelière fédéral a été claire : « Chaque citoyen compte. C’est une perte lorsque quelqu’un se détourne de la démocratie. Je ne me résignerai jamais à envisager cela comme une fatalité. » Dietmar Woidke a souligné l’importance de lutter activement contre l’extrémisme de droite. Selon lui, cela constitue un défi pour toute l’Allemagne.

Les ministres-présidents des Länder est-allemands se réunissent généralement deux fois par an. Lors de ces conférences, ils abordent des sujets qui concernent spécifiquement les nouveaux Länder et s’accordent sur des positions communes. Une fois par an, la chancelière y prend part.