La chancelière fédérale reçoit le prix Walther Rathenau

Hommage rendu à son œuvre en politique étrangère La chancelière fédérale reçoit le prix Walther Rathenau

La chancelière fédérale a reçu le prix Walther Rathenau à Berlin, une récompense qu’elle s’est vu décerner par l’Institut Walther Rathenau pour l’ensemble de ses réalisations en matière de politique étrangère. « Nous ne devons jamais relâcher nos efforts visant à promouvoir la paix et l’entente, et à lutter contre la haine, la violence, le nationalisme, le racisme et l’antisémitisme », a déclaré la chancelière.

La chancelière fédérale Angela Merkel tient un discours lors de la remise du prix Walther Rathenau

La chancelière fédérale Angela Merkel lors de la remise du prix Walther Rathenau

Photo : Bundesregierung/Denzel

La chancelière fédérale Angela Merkel s’est vu remettre, à Berlin, le prix Walther Rathenau, une médaille d’or à l’effigie du ministre des Affaires étrangères de la République de Weimar, pour l’ensemble de son œuvre en politique étrangère. « Nous ne devons jamais relâcher nos efforts visant à promouvoir la paix et l’entente, et à lutter contre la haine, la violence, le nationalisme, le racisme et l’antisémitisme », a déclaré la chancelière lors de la cérémonie. 

Un travail remarquable en politique étrangère

Par l’attribution de ce prix, l’Institut Walther Rathenau a récompensé la chancelière pour son « engagement indéfectible en faveur d’un ordre mondial fondé sur l’entente ». En particulier l’action engagée d’Angela Merkel en faveur du développement et du renforcement des structures européennes ont inspiré et inspirent du respect pour la politique européenne allemande. Le discours d’éloge était tenu par l’historien autrichien Christopher Clark, qui vit au Royaume-Uni où il exerce en tant que professeur d’histoire européenne moderne à l’Université de Cambridge.

D’illustres lauréats

Depuis 2008, le prix Walther Rathenau est décerné pour souligner un engagement exceptionnel en politique étrangère. Ce prix était remis pour la neuvième fois cette année. Parmi les lauréats récompensés jusqu’ici figurent notamment l’ancien président israélien et prix Nobel de la paix Shimon Peres, l’ancienne secrétaire d’État américaine Hillary Clinton ou encore le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

La chancelière fédérale a elle-même déjà remis la médaille d’or et prononcé le discours d’éloge à l’occasion de la remise de ce prix à l’ancien premier ministre polonais et président du Conseil européen Donald Tusk, au premier ministre néerlandais Mark Rutte et à la reine Rania al-Abdallah de Jordanie.

L’Institut Walther Rathenau est une fondation non partisane et à but non lucratif basée qui a son siège à Berlin. Il rend hommage à l’action de l’industriel, spécialiste des Affaires étrangères et ministre des Affaires étrangères de la République de Weimar, Walther Rathenau, assassiné en juin 1922 par des extrémistes de droite. L’Institut souhaite également faire connaître auprès du grand public l’engagement de Walther Rathenau pour les valeurs démocratiques fondamentales, l’entente entre les peuples et la tolérance.