Rapport sur les migrations 2018

Ce sont surtout des Européens qui viennent en Allemagne

La migration vers l’Allemagne est en train de changer. De plus en plus de personnes viennent travailler ou étudier dans notre pays. L’Allemagne est particulièrement populaire auprès des Européens : en 2018, deux tiers de tous les immigrants venaient d’un pays européen. Dans le même temps, le nombre de demandes d’asile a considérablement diminué. C’est ce que révèle le plus récent Rapport sur les migrations.

Carte intitulée « L’immigration en Allemagne en 2018 : 66,9 % en provenance d’Europe, 13,8 % d’Asie, 4,8 % d’Amérique, 4,2 % d’Afrique et 0,5 % d’Australie et d’Océanie. Note : 9,8 % d’autres pays d’origine (origine inconnue, indéterminée, non précisée).

En 2018, plus des deux tiers de tous les immigrants étaient originaires d’un pays européen

Photo : Bundesregierung

Le conseil des ministres fédéral a adopté le Rapport sur les migrations 2018, présenté par le ministère fédéral de l’Intérieur. Voici les principaux résultats du rapport : En 2018, 1,59 million de personnes sont venues en Allemagne, soit à peu près le même nombre que l’année précédente. Toutefois, les raisons motivant l’immigration ont changé. En effet, moins de personnes sont venues pour des raisons humanitaires. De plus en plus de personnes viennent travailler ou étudier dans notre pays.

Les chiffres en détail


•    En 2018, le nombre de premières demandes d’asile a baissé de 18,3 %. Le nombre de réfugiés arrivant en Allemagne a donc continué de diminuer.
•    En 2018, 1,59 million de personnes sont venues en Allemagne. Plus des deux tiers (66,9 %) de tous les immigrants sont originaires d’un pays européen. Parmi ceux-ci, plus d’un sur deux (53 %) provient d’un État membre de l’UE. Le deuxième plus grand nombre de nouveaux arrivants (13,8 %) provenait d’Asie. Seulement 4,2 % venaient d’Afrique et environ 5,3 % d’Amérique, d’Australie ou d’Océanie.
•    1,2 million de personnes ont quitté l’Allemagne en 2018. Le solde migratoire, de +400 000, est ainsi le plus bas depuis 2013.
•    Le regroupement familial a diminué de 15,4 %.
•    De plus en plus de personnes viennent d’un pays tiers pour travailler. En 2018, ils étaient environ 61 000, dont les deux tiers (39 000) étaient des travailleurs qualifiés.
•    Toujours en 2018, environ 12 000 personnes sont venues en Allemagne avec une carte bleue européenne. Il s’agit d’un permis de séjour aux fins d’occuper un emploi. Les principaux pays d’origine des personnes ayant obtenu un tel permis de séjour étaient l’Inde, la Russie et la Turquie.
•    L’Allemagne est également une destination populaire pour les étudiants étrangers : au semestre d’hiver 2018/2019, 395 000 personnes de l’étranger ont étudié dans les universités allemandes. Cela équivaut à environ 20 000 personnes de plus que l’année précédente.
•    Sur les quelque 81,6 millions d’habitants que compte l’Allemagne, près d’un quart (20,8 millions) est issu de l’immigration. 
•    La majorité de la population étrangère (65,4 %) vit en Allemagne depuis dix ans ou plus, environ une personne sur deux depuis au moins 20 ans. 13,7 % de ce groupe y sont depuis 40 ans ou plus.

Le Rapport sur les migrations contient des données statistiques précises sur l’ensemble des migrations, une description détaillée des différents types de migration et des données comparatives en matière de migration dans le contexte européen. Il fournit des informations sur la structure de la population étrangère et de la population issue de l’immigration. Le rapport est produit par l’Office fédéral des migrations et des réfugiés. Après avoir été adopté en conseil des ministres, il est soumis au Bundestag et au Bundesrat.