Entretien de la chancelière avec les personnels de plateformes d’assistance téléphonique

Dialogue citoyen numérique Entretien de la chancelière avec les personnels de plateformes d’assistance téléphonique

Apportant conseils et soutien dans les moments difficiles, les plateformes téléphoniques interviennent aussi dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Lors d’une nouvelle édition de son cycle de tables rondes numériques, la chancelière fédérale Angela Merkel s’est entretenue avec les personnes répondant aux appels téléphoniques de celles et ceux qui sollicitent de l’aide ou des informations.

La chancelière fédérale Angela Merkel s’entretient avec les personnels de plateformes d’assistance téléphonique.

Cette fois-ci, la chancelière fédérale Angela Merkel recherchait le dialogue avec les personnels de plateformes d’assistance téléphonique.

Photo : Bundesregierung/Kugler

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, on fait plus que jamais appel aux plateformes téléphoniques d’information et d’assistance. Celles-ci apportent conseil et soutien, par exemple en cas de détresse psychique, de stress dans le cadre familial, de solitude ou de difficultés financières. Elles répondent aussi aux préoccupations des enfants, des adolescents, des proches aidants, ou encore des femmes en situation d’urgence.

Mercredi, lors de son dialogue citoyen, la chancelière fédérale Angela Merkel s’est entretenue sous un format numérique avec les personnels de plateformes d’assistance téléphonique, afin de mieux comprendre le travail qu’ils accomplissent actuellement.

Donner une voix aux personnes concernées

Prêtant littéralement « une oreille attentive » aux besoins et aux problèmes des personnes qui sollicitent leur aide, les collaborateurs des plateformes d’assistance téléphonique sont donc bien placés pour permettre de comprendre ce que celles-ci vivent actuellement. Lors de leur entretien avec la chancelière, ils ont aussi donné une voix à celles et ceux qui ne participent que rarement, voire jamais, au débat public autour de la pandémie.

L’objectif de la chancelière fédérale était de recueillir des informations quant à l’impact de la pandémie sur la santé psychique des personnes venues chercher de l’aide ainsi que sur l’évolution, au cours de l’année écoulée, des propos tenus par les professionnels et les bénévoles des plateformes de conseil. Lors de cet entretien, elle a également voulu rendre hommage au travail essentiel qu’ils fournissent.

Un dialogue avec les personnels de quelles plateformes téléphoniques ?

Les participantes et participants avaient été désignés par différents partenaires de coopération : des personnels de plateformes proposant un service généraliste axé sur la santé psychique, parmi lesquels figuraient la TelefonSeelsorge, le service russophone TelefonSeelsorge Doweria, le Berliner Krisendienst ou encore l’initiative Silbernetz.

Étaient également présents des collaborateurs de plateformes spécifiquement destinées aux enfants, aux jeunes et aux femmes. Les lignes d’assistance téléphonique pour les femmes victimes de violences « Gewalt gegen Frauen » et, pour les enfants et les jeunes « Nummer gegen Kummer », étaient aussi représentées, de même que le service « krisenchat.de » qui fonctionne exclusivement sous forme de tchat.

On a pu voir que des thématiques plus spécifiques, relevant des addictions et de l’endettement, étaient aussi abordées au sein d’associations telles que Caritas Schuldenberatung Neubrandenburg ou par la plateforme d’assistance téléphonique mise en place par la Croix-Rouge allemande (DRK) à destination des proches de personnes souffrant d’addictions.

Pour en savoir plus, consulter la liste des plateformes téléphoniques d’information et d’assistance participant au dialogue.

Une longue tradition de dialogues citoyens

Le cycle « Die Bundeskanzlerin im Gespräch » renoue avec la longue tradition de dialogues citoyens de la chancelière Angela Merkel. Depuis de nombreuses années, celle-ci cherche, à intervalles réguliers, à échanger directement avec les citoyennes et les citoyens de toutes les régions d’Allemagne. Les entretiens directs étant temporairement impossibles en raison de la pandémie, l’idée d’organiser ces dialogues citoyens sous un format numérique s’est imposée.

Ce dialogue avec les personnels de plateformes d’assistance téléphonique est déjà la sixième édition du cycle « Die Bundeskanzlerin im Gespräch ». Auparavant, la chancelière s’était déjà entretenue avec des parents d’enfants d’âge préscolaire et scolaire, avec des jeunes en formation et leurs formateurs, avec des policières et des policiers ainsi qu’avec des étudiantes et des étudiants. Un échange virtuel a par ailleurs eu lieu sur la question de la situation du monde soignant.