Prolongation de la date limite de demande de chômage partiel

Accès facilité à l’indemnité du chômage partiel Prolongation de la date limite de demande de chômage partiel

Les entreprises peuvent continuer de profiter de l’accès facilité à l’indemnité du chômage partiel. Le gouvernement fédéral prolonge de trois mois la date limite de demande de l’allocation, à savoir jusqu’au 30 juin 2021. Les travailleurs intérimaires en bénéficient également.

Photo d’une vendeuse

De nombreuses entreprises enregistrent des baisses de leur chiffre d’affaires en raison de la pandémie de coronavirus - le chômage partiel leur permet d’éviter de licencier.

Photo : picture alliance/dpa/Rolf Vennenbernd

Les entreprises qui, jusqu’au 30 juin, recourent au chômage partiel pour la première fois ou qui le réintroduisent après trois mois d’interruption peuvent bénéficier des conditions d’accès facilité à l’indemnité du chômage partiel jusqu’au 31 décembre 2021. Jusqu’ici, ces assouplissements ne s’appliquaient qu’aux entreprises ayant introduit le chômage partiel jusqu’au 31 mars 2021.

Selon le règlement adopté, le principe suivant reste en vigueur :

  • Une entreprise peut faire une demande de chômage partiel dès lors qu’au moins 10 % de ses employés sont concernés par une baisse d’activité. Ce seuil s’élève à 30 % du personnel.
  • Cela permet d’éviter totalement de recourir à des soldes négatifs d’heures de travail.
  • Les intérimaires peuvent aussi bénéficier de l’indemnité du chômage partiel.

Grâce à ce règlement, le gouvernement fédéral a créé une sécurité de planification pour les entreprises concernées et leurs employés. L’objectif est de ne pas mettre en péril les succès enregistrés en évitant de recourir au chômage.

Le ministère fédéral du Travail et l’Agence fédérale pour l’emploi répondent aux questions fréquemment posées sur le chômage partiel dans le contexte de la pandémie de coronavirus. L’Agence fédérale pour l’emploi fournit également d’importantes informations en langue des signes.