Continuer d'agir raisonnablement et avec patience

La chancelière lors du débat général au Bundestag Continuer d'agir raisonnablement et avec patience

Angela Merkel a remercié la population allemande dans son ensemble pour la solidarité dont elle a fait preuve jusqu’ici durant la pandémie de coronavirus. Lors de son discours à l’occasion du débat général au Bundestag, la chancelière a toutefois appelé ses concitoyens à respecter les règles et à faire attention les uns aux autres. Par le biais de leurs aides d’urgence, le gouvernement fédéral et l’Union européenne ont répondu avec force à la pandémie.

La chancelière fédérale Angela Merkel s’exprime sur le budget 2021 au Bundestag

La chancelière fédérale Angela Merkel au Bundestag : « Chacun de nous peut faire une différence. »

Photo : Bundesregierung/Kugler

Au vu du nombre d’infections à la hausse et des décisions prises mardi par la Fédération et les Länder, la chancelière fédérale Angela Merkel a invité tous les citoyens à prendre la situation au sérieux. Pour faire face à la pandémie, il s’agit à présent « d’expliquer, de communiquer et d’atteindre tout le monde ». Elle a dit vouloir agir rigoureusement pour empêcher un nouveau confinement national. « Je lance un appel à vous tous : respectez les règles en vigueur pour la période à venir. À nous tous, citoyennes et citoyens, de faire à nouveau davantage attention les uns aux autres », a déclaré la chancelière dans son discours à l’occasion du débat général au Bundestag.

« 30 ans d’unité allemande – un merveilleux anniversaire »

« Nous avons accompli beaucoup de choses », s’est félicitée la chancelière fédérale, évoquant 30 ans d’unité allemande. Cet anniversaire est l’occasion d’une grande joie et d’une immense gratitude. Mais l’unité n’est pas un processus achevé, elle demeure un défi pour toute l’Allemagne qui « exige[ra] de nous tous encore beaucoup de temps, de force et de moyens financiers à l’avenir ».

Réagir rapidement et vigoureusement dans les situations d’urgence

Le budget fédéral est entièrement placé sous le signe de la lutte contre la pandémie. Au vu d’un nouvel endettement de 96,2 milliards d’euros pour 2021, il convient de revenir au plus vite à une gestion budgétaire normale et conforme à la Constitution, a déclaré la chancelière. Ce nouvel endettement est toutefois indispensable.

Durant la crise, le gouvernement fédéral s’est également engagé pour soutenir les entreprises et soulager les citoyens. La chancelière a cité comme exemples les allègements fiscaux, le plafonnement du prélèvement au titre de la loi sur la priorité aux énergies renouvelables (EEG) et les mesures de soutien aux familles. Des sommes atteignant des milliards d’euros sont également débloquées pour des domaines d’avenir comme l’intelligence artificielle, les technologies quantiques et les technologies de la communication. Il est également question de transformation numérique de l’administration et de nouvelles plateformes de formation pour les écoles. Un effort commun s’avère nécessaire pour nos enfants, a souligné la chancelière.

Ensemble pour protéger le climat en Europe

D’ici à la fin de l’année, le gouvernement fédéral vise un accord européen sur un ambitieux objectif climatique pour 2030. Ainsi, l’Allemagne soutient la proposition de la Commission européenne de réduire d’au moins 55 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 d’ici à 2020. Une décision commune de tous les États membres de l’UE à ce sujet doit être adoptée d’ici à la fin de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne fixée au 31 décembre 2020.

Résoudre ensemble les défis internationaux

La communauté internationale doit faire face à de nouveaux défis ambitieux qui ne peuvent être relevés qu’ensemble. « Il est important de nous dresser contre les tendances à la renationalisation et au protectionnisme. Seul, l’on parvient à moins de choses. À mes yeux, l’heure de l’Europe a sonné », a affirmé la chancelière fédérale.

Les négociations commerciales de l’UE avec la Chine ont bien progressé. La présidence allemande du Conseil de l’UE continuera de plaider en faveur d’un commerce équitable avec la Chine et d’une coopération dans le domaine de la protection du climat. Dans le même temps, l’Allemagne exigera également le respect des droits de l’homme et de la liberté d’expression.

Angela Merkel a salué le mouvement d’opposition au Bélarus, en particulier le rôle joué par les femmes. Elle rencontrera prochainement la cheffe de file de l’opposition bélarusse Svetlana Tsikhanovskaïa. L’Allemagne ne reconnaît pas la réélection d’Alexandre Loukachenko. Elle a également exigé que la Russie fasse toute la lumière sur l’attentat contre Alexeï Navalny.

Pacte européen sur l’immigration et l’asile : l’importance d’avancer

La chancelière fédérale Angela Merkel a également appelé à avancer dans le dossier du pacte européen sur l’immigration et l’asile. « Si, sur la question migratoire, nous ne réussissons pas sur le long terme à nous accorder sur une base commune entre États membres de l’UE, cela impactera lourdement la capacité d’action de l’Europe. » Angela Merkel a plaidé en faveur d’un centre d’accueil de réfugiés, dont la responsabilité serait partagée entre l’UE et la Grèce, sur l’île de Lesbos.

Dans son discours, la chancelière a qualifié les relations de l’Allemagne avec la Turquie de complexes et a demandé à ce qu’elles soient sans cesse réexaminées. Il est à noter que le pays fait un travail remarquable en matière d’accueil et d’hébergement de réfugiés.