Dossier

Action concertée en faveur de la mobilité

Bornes de recharge plus nombreuses, primes à l’achat plus élevées

La politique et l’industrie sont unanimes : il faut dynamiser les ventes de voitures électriques. Il va donc falloir donner un coup de pouce à l’électromobilité et l’adapter à la réalité quotidienne. Tel est le principal résultat des entretiens au sommet à la Chancellerie fédérale.

Une voiture électrique est en train d'être chargée à une station de charge.

Au cours des deux prochaines années, le nombre de bornes de recharge publiques devrait atteindre 50 000.

Photo : Bundesregierung/Stutterheim

Une prime à l’achat plus élevée pour les voitures électriques et des stations de recharge plus nombreuses : le gouvernement fédéral entend ainsi assurer l’entrée en force des voitures électriques sur le marché de masse. Voici les conclusions des entretiens au sommet tenus avec des représentants du monde politique, du secteur automobile et des syndicats :

Primes à l’achat plus élevées pour les voitures électriques

La prime à l’achat pour les modèles électriques ne sera pas seulement augmentée mais encore une fois prolongée. Il est prévu que le « bonus écologique » soit versé jusque fin 2025, alors qu’il devait se terminer à la fin de l’année prochaine. La reconduite de cette prime devrait garantir une sécurité de planification à long terme pour les entreprises et les consommateurs.

Concrètement, cela signifie : pour les voitures 100 % électriques en dessous d’un prix de liste de 40 000 euros, la subvention passera de 4 000 euros actuellement à 6 000 euros, et au-dessus des 40 000 euros, à 5 000 euros, ce qui permettra de favoriser l’achat de 650 000 à 700 000 véhicules électriques. L’industrie continue de participer à 50 % à cette mesure.

Des infrastructures de recharge des voitures électriques plus nombreuses

Parallèlement, le gouvernement fédéral veut mettre à disposition, grâce au « schéma directeur des infrastructures de recharge » (Masterplan Ladeinfrastruktur), un million de stations de recharge publiques pour que dix millions de voitures électriques puissent circuler sur les routes d’Allemagne à la fin de la prochaine décennie. La branche automobile s’est engagée à fournir pour sa part environ 15 000 stations de recharge publiques d’ici à 2022. Au cours des deux prochaines années, le nombre d’infrastructures de recharge accessibles au public devrait atteindre 50 000. Il en existe actuellement environ 21 100. Selon le plan de protection du climat, le gouvernement fédéral prévoit de procurer un million de stations de recharge publiques d’ici à 2030. La mise en place de points de recharge privés sera également plus soutenue.

Conduite automatisée

L’Allemagne souhaite être pionnière dans le domaine de la conduite automatisée et connectée. Elle prévoit de créer rapidement un cadre juridique et technique favorable à l’innovation et de lancer sur les routes des fonctions de conduite automatisées.

Nouvelles technologies de propulsion

Le gouvernement fédéral prépare une stratégie globale en matière d’hydrogène, qui devrait jouer un rôle majeur dans la mobilité de demain.

Qu’est-ce que l’Action concertée en faveur de la mobilité ? Appelée en allemand « Konzertierte Aktion Mobilität », elle a été adoptée en mars 2019 par la commission des responsables des partis de coalition. Les entretiens au sommet avec des représentants du monde politique, des milieux d’affaires et des syndicats visent à définir des besoins d’action au niveau politique et à élaborer une stratégie durable permettant de relever les grands défis auxquels doit faire face l’Allemagne comme pays de l’automobile.