« Donner du corps au slogan de la présidence du Conseil de l’UE »

L’Allemagne prend la présidence du Conseil de l’UE « Donner du corps au slogan de la présidence du Conseil de l’UE »

Le 1er juillet, l’Allemagne a pris la présidence du Conseil de l’Union européenne. La chancelière fédérale Angela Merkel s’est exprimée devant le Bundestag allemand sur les missions et les défis particuliers des six prochains mois. Dans la nuit du 1er juillet, la Porte de Brandebourg s’est illuminée, arborant le slogan « Tous ensemble pour relancer l’Europe » et le ruban de Möbius choisi comme logo de la présidence allemande.

À Berlin, la Porte de Brandebourg s’est illuminée, arborant le slogan de la présidence allemande « Tous ensemble pour relancer l’Europe »

La Porte de Brandebourg à Berlin : « Tous ensemble pour relancer l’Europe »

Photo : Bundesregierung/Plambeck

« Aujourd’hui, l’Allemagne prend la présidence du Conseil de l’Union européenne pour six mois dans une période difficile. Bien entendu, notre présidence sera marquée par la pandémie de Covid-19, par les efforts à fournir pour la maîtriser et par la gestion de ses répercussions », a déclaré Angela Merkel. La chancelière fédérale a profité de la séance des questions pour s’exprimer devant le Bundestag allemand sur le lancement de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne.

Angela Merkel a décrit les efforts de l’Allemagne pour parvenir à un accord au sein du Conseil européen concernant le plan sans précédent proposé pour la relance économique et sociale de l’Europe : « Durant notre présidence du Conseil, nous – moi y compris – nous tiendrons aux côtés du président du Conseil européen [Charles Michel]. Je le soutiens pour que nous parvenions à une entente rapide afin d’amorcer à temps une relance économique durable. »

Lancement au Bundestag allemand

Devant les députés, la chancelière a déclaré : « Vos attentes à l’égard de la présidence du Conseil de l’UE sont grandes. Au nom de l’ensemble du gouvernement fédéral, je peux dire que nous sommes décidés à tout mettre en œuvre pour que nous avancions ensemble en tant qu’Européens. » Angela Merkel a en outre demandé aux députés de promouvoir les objectifs de la présidence allemande du Conseil auprès de leurs contacts dans les parlements des États membres. Ce n’est qu’ensemble qu’il sera possible de relever les grands défis qui se présentent.

« Donnons du corps au slogan de la présidence du Conseil de l’UE : tous ensemble pour relancer l’Europe. »

Dans les questions qui ont suivi, les membres du Bundestag ont notamment abordé les autres priorités de la présidence du Conseil, à l’instar de la protection du climat, la souveraineté numérique et le rôle de l’Europe dans le monde.

La chancelière fédérale Angela Merkel s’exprime au Bundestag allemand

La chancelière Angela Merkel au Bundestag : l’Allemagne s’engagera en faveur de la relance économique et sociale de l’Europe

Photo : Bundesregierung/Kugler

Le 1er juillet 2020, l’Allemagne a pris la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne pour six mois. Durant cette période, elle présidera les réunions et les sessions à tous les niveaux du Conseil et en assurera la continuité des travaux.

Passage de témoin

Le « passage de témoin » virtuel a eu lieu dès hier entre le premier ministre croate Andrej Plenković et la chancelière fédérale Angela Merkel. Angela Merkel a remercié ce dernier pour l’engagement de la Croatie durant sa première présidence du Conseil de l’Union européenne et a souligné que la présidence allemande s’appuierait sur les progrès de la présidence croate dans les négociations au sein du Conseil.

Le ministre des Affaires étrangères croate Gordan Grlić Radman passe le témoin symbolique à son homologue allemand Heiko Maas (à droite) devant la Porte de Brandebourg

Le ministre des Affaires étrangères croate Gordan Grlić Radman passe le témoin symbolique à son homologue allemand Heiko Maas devant la Porte de Brandebourg

Photo : AA/Florian Gärtner/photothek.net

Mercredi, le ministre des Affaires étrangères croate Gordan Grlić Radman s’était en outre déplacé à Berlin, où il a passé le témoin symboliquement et physiquement à son homologue allemand Heiko Maas devant la Porte de Brandebourg.

Heiko Maas a mis en avant le lien étroit unissant les deux présidences : « Il n’y a que de rares événements tels que cette pandémie dont la dimension historique est vraiment évidente. Elle constitue par conséquent le trait d’union qui relie nos présidences. » La Croatie est parvenue à maintenir la capacité de travail du Conseil, de sorte que l’Europe a pu rester en mesure d’agir au plus fort de la pandémie, a-t-il conclu.

Mots-clés