« Nous sommes d’accord pour continuer de soutenir de notre mieux l’Ukraine »

Le premier ministre tchèque à Berlin « Nous sommes d’accord pour continuer de soutenir de notre mieux l’Ukraine »

L’étroite concertation entre les partenaires de l’Union européenne et de l’OTAN en réaction à la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine était au cœur des entretiens entre le chancelier Olaf Scholz et le premier ministre tchèque Petr Fiala. Durant le second semestre de l’année, c’est au tour de la République tchèque d’exercer la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne. Les discussions ont également porté sur des thèmes économiques, en particulier la transition énergétique en vue de réduire les dépendances.

Le chancelier fédéral Olaf Scholz en discussion avec le premier ministre tchèque Petr Fiala

Entretien entre Scholz et Fiala

Photo : Gouvernement fédéral/Denzel

Au vu des conséquences dévastatrices de l’attaque russe contre l’Ukraine, le chancelier fédéral Olaf Scholz a réaffirmé le soutien du gouvernement fédéral à la population ukrainienne. L’Allemagne et la République tchèque s’accordent à dire « que nous devons continuer de soutenir l’Ukraine de notre mieux ». Tels sont les propos du chancelier fédéral lors de la visite de son homologue tchèque Petr Fiala jeudi à Berlin, à la Chancellerie fédérale.

« Nous défendons son droit à la légitime défense, et ce soutien comprend également la livraison d’armes afin de faire front à l’attaque russe », a souligné le chancelier. Concernant les sanctions, les deux pays sont également prêts à prendre des mesures supplémentaires.

La transition énergétique pour moins de dépendances

Parallèlement, un travail acharné est mené pour réduire aussi vite que possible la dépendance encore existante vis-à-vis des livraisons d’énergie russe. « Nous avons pris des mesures pour atteindre cet objectif pas à pas. Mais il est certain que ces importations d’énergie russe continuent d’occuper une place plus ou moins grande dans plusieurs pays. C’est pourquoi nous nous efforcerons ensemble de changer cette situation dans les meilleurs délais, et que nous coopérerons également ensemble et établirons, y compris avec la République tchèque, des mesures indispensables de prévention de la crise », a affirmé Olaf Scholz.

Dans ce contexte, le chancelier a souligné « que nous devons faire beaucoup, au vu de la situation, afin de réussir à opérer, à l’échelle mondiale, les changements requis en matière de politique énergétique ». Il faut également se servir de la transition énergétique pour renforcer en parallèle la sécurité de l’approvisionnement énergétique au sein de l’Union européenne. « L’environnement et l’indépendance économique seront ainsi conjointement renforcés », a ajouté Olaf Scholz.

La République tchèque prend la présidence du Conseil de l’Union européenne à partir de juillet 2022

L’Allemagne et la République tchèque ne sont pas seulement voisines, amies ainsi que des partenaires économiques, mais également des partenaires étroits au sein de l’Union européenne. À l’approche de la présidence tchèque du Conseil de l’UE, qui débute dans quelques mois, le chancelier fédéral a souhaité à son homologue tchèque beaucoup de succès et lui a promis le soutien de l’Allemagne.

Au vu du nombre élevé de réfugiés ukrainiens, le chancelier a souligné sa volonté de poursuivre les efforts pour « parvenir à une meilleure répartition dans cette situation d’urgence et, dans l’avenir, à une réforme du régime d’asile commun ».

Renforcement des capacités de défense

Dans le même temps, l’on continue d’œuvrer pour le renforcement des capacités de défense et ce, tant au niveau national qu’au sein de l’OTAN et de l’UE. Avec la boussole stratégique, l’Union européenne a déjà posé les jalons d’une nouvelle orientation, selon Olaf Scholz. « À présent, nous voulons examiner avec la Commission comment faire pour être plus efficaces en matière d’investissements de défense. »

Le prochain sommet de l’OTAN, qui aura lieu en juin à Madrid, sera par ailleurs une étape importante. « L’adoption du concept stratégique préparera l’OTAN pour l’avenir », a déclaré Olaf Scholz.

Depuis le 28 novembre 2021, Petr Fiala est le premier ministre de la République tchèque. Le pays est membre de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) depuis mars 1999, et le 1er mai 2004, il est entré dans l’Union européenne.