Les Nations Unies

Questions et réponses sur les Nations Unies Les Nations Unies

Que se passe-t-il aux Nations Unies et quel rôle l’Allemagne y joue-t-elle ? Tous les faits en un coup d’œil.

La chancelière fédérale Angela Merkel (au premier plan) tenant un discours devant l’Assemblée générale lors du Sommet des Nations Unies sur le développement durable dans le bâtiment de l’ONU

L’Allemagne s’engage, aux côtés du Brésil, du Japon et de l’Inde, en faveur d’une réforme des Nations Unies

Photo : Bundesregierung/Kugler

Que sont les Nations Unies ?

L’Organisation des Nations Unies (ONU), ou Nations Unies, est un groupement international comprenant 193 États. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1945, l’ONU voit le jour avec pour objectif de créer une institution pouvant assurer la paix dans le monde de façon efficace et résoudre les problèmes inter-États. Aujourd’hui, les missions de l’ONU ne recouvrent plus seulement le respect du droit international, la préservation des droits de l’homme et la promotion de la coopération internationale, mais également, par exemple, la protection du climat et le développement durable.

Qu’est-ce que l’Assemblée générale des Nations Unies ?

L’Assemblée générale est le principal organe décisionnaire des Nations Unies. Chaque année, de septembre à décembre, les représentants des 193 États membres des Nations Unies s’y réunissent, afin de débattre de questions de politique internationale. Parmi les États qui n’en sont pas membres, on trouve Taïwan, la Cité du Vatican, la Palestine, la partie nord de Chypre, les pays du Sahara (occidental), le Kosovo et certaines îles du Pacifique.

Tous les thèmes couverts par la Charte des Nations Unies y sont abordés, tels que le maintien de la paix et de la sécurité internationales ou la promotion de la coopération internationale. Au sein de l’Assemblée générale, chaque pays membre dispose d’une voix, indépendamment de sa taille et de sa population.

Qu’est-ce que le Conseil de sécurité des Nations Unies ?

Le Conseil de sécurité détient, en vertu de l’article 24 de la Charte des Nations Unies, la responsabilité principale du maintien de la paix internationale. Il se compose de cinq membres permanents (France, Royaume-Uni, États-Unis, Russie, Chine) et de dix membres non permanents. Les membres non permanents sont élus pour deux ans.

Les décisions du Conseil de sécurité sont contraignantes pour tous les membres de l’ONU et nécessitent un vote affirmatif de neuf membres, chaque membre permanent disposant d’un droit de veto qui lui permet de bloquer les décisions. Les mesures dont peut décider le Conseil de sécurité s’étendent des appels au règlement pacifique de conflits ou à la médiation de conflits jusqu’aux sanctions non militaires ou aux interventions militaires.

À partir du 1er janvier 2019, l’Allemagne sera pour la sixième fois membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour deux ans, assurant ainsi une importante responsabilité à l’égard de la paix dans le monde.

Quel est l’engagement de l’Allemagne au sein des Nations Unies ?

Depuis l’adhésion à l’ONU de la République fédérale d’Allemagne le 18 septembre 1973 – en même temps que la RDA –, l’implication allemande, aux multiples aspects, n’a cessé de croître. L’Allemagne est le quatrième contributeur au budget biannuel des Nations Unies ainsi qu’au budget des opérations de maintien de la paix. De plus, l’Allemagne sera membre non permanent du Conseil de sécurité pendant la période 2019-2020.

En faveur de quoi l’Allemagne s’engagera-t-elle au Conseil de sécurité ?

L’Allemagne emploiera son temps au sein du Conseil de sécurité à défendre avant tout les quatre objectifs clés que sont la paix, la justice, l’innovation et le partenariat. Par ailleurs, le gouvernement fédéral s’implique particulièrement dans les domaines de la prévention des crises, du changement climatique et de la sécurité, ainsi que dans les sujets touchant à la santé mondiale – autant de secteurs reconnus comme les « marques de fabrique » de l’Allemagne aux Nations Unies. Pour le gouvernement fédéral, il importe en outre que les intérêts européens soient davantage pris en compte au Conseil de sécurité.

C’est pour cette raison que la chancelière fédérale Angela Merkel a proposé au Bundestag que l’Allemagne utilise également son siège de membre non permanent pour affirmer les perspectives et intérêts européens. De plus, l’Allemagne s’engage en faveur de la réforme des Nations Unies.

Comment faut-il réformer les Nations Unies ?

Il importe que le Conseil de sécurité conserve sa capacité d’action et puisse réagir de façon appropriée aux défis et aux crises planétaires. Par ailleurs, il doit rester un représentant crédible de la communauté internationale. Le gouvernement fédéral s’engage donc afin qu’il soit adapté aux réalités du XXIe siècle.

Pour le gouvernement fédéral, cela signifie avant tout une représentation appropriée des pays de l’hémisphère sud et des principaux contributeurs de l’ONU. C’est pour une réforme en ce sens que l’Allemagne fait entendre sa voix dans les négociations menées depuis 2009 au sein d’une assemblée plénière informelle de l’Assemblée générale des Nations Unies, conjointement avec ses partenaires du G4 qui sont le Brésil, le Japon et l’Inde.

Pourquoi les Nations Unies sont-elles importantes pour l’Allemagne ?

Le gouvernement fédéral est convaincu que les défis mondiaux ne pourront être surmontés que par l’action conjuguée de la communauté internationale. De la lutte contre le changement climatique jusqu’aux droits de l’homme en passant par la non-prolifération et la sécurité nucléaires, les Nations Unies offrent pour cela un forum de premier plan, qui a déjà remporté des victoires cruciales. Le Conseil de sécurité de l’ONU est le seul organe mondial capable de prendre des décisions contraignantes en droit international.

En outre, les résolutions de l’Assemblée générale des Nations Unies bénéficient d’une légitimité politique unique, car elles sont souvent adoptées avec l’approbation de tous les États membres et reflètent ainsi la volonté de la communauté internationale.

Qu’est-ce que le Programme de développement durable à l’horizon 2030 ?

À travers le Programme de développement durable à l’horizon 2030, les États membres se sont fixé 17 objectifs – les Objectifs de développement durable (ODD) –, qu’ils entendent avoir atteints ensemble d’ici à l’an 2030. Parmi ces objectifs se trouvent par exemple l’élimination de l’extrême pauvreté et de la faim, la gestion durable de l’environnement, l’amélioration de la santé dans le monde, la réduction des inégalités et le renforcement des institutions.