« Nous sommes tous unis par un même objectif : l’existence de l’Ukraine »

Déclaration gouvernementale du chancelier fédéral « Nous sommes tous unis par un même objectif : l’existence de l’Ukraine »

« Le fait qu’une guerre fasse rage à notre porte constitue indubitablement le plus grand défi » que l’Union européenne ait eu à surmonter ces dernières années, a déclaré jeudi le chancelier fédéral Olaf Scholz dans sa déclaration gouvernementale devant le Bundestag. Il est donc d’autant plus important de sauvegarder la paix.

Le chancelier Olaf Scholz s’exprime au Bundestag.

Dans sa déclaration gouvernementale, le chancelier Olaf Scholz réitère la promesse de soutenir l’Ukraine.

Photo : Gouvernement fédéral/Steins

« Une fois encore, nous constatons que plus la pression extérieure est grande, plus l’Union européenne fait preuve de détermination et d’unité dans ses actions », a souligné le chancelier fédéral Olaf Scholz dans sa déclaration gouvernementale devant le Bundestag, en référence à l’attaque russe contre l’Ukraine. L’Union européenne est un projet de paix : la plus grande réussite de l’unification européenne est qu’une guerre entre ses États membres est aujourd’hui encore inconcevable.

« Nous sommes tous unis par un même objectif : la Russie ne doit pas gagner cette guerre. l’Ukraine doit continuer d’exister », a déclaré Olaf Scholz. Une responsabilité particulière incombe à l’Allemagne, plus grand État membre de l’Union européenne, quant à son unité. C’est la raison pour laquelle le chancelier fédéral se prononcera en faveur d’une réponse européenne lors de la réunion extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement qui se tiendra fin mai à Bruxelles.

« Nous soutenons donc l’Ukraine, y compris militairement »

Le chancelier est conscient que la quasi totalité des citoyennes et citoyens sont préoccupés par le maintien de la paix. En Ukraine, mais aussi ici chez nous. « Aider un pays brutalement attaqué à se défendre, ce n’est pas une escalade, c’est une façon de contribuer à repousser l’attaque et, ainsi, à mettre au plus vite un terme à la violence », a-t-il expliqué, ajoutant que des négociations de paix avec Vladimir Poutine ne pourront être menées sérieusement que quand ce dernier aura compris qu’il ne peut briser la défense de l’Ukraine. « Nous soutenons donc l’Ukraine, y compris militairement ».

Comment l’Union européenne soutient l’Ukraine

Mettre rapidement en œuvre les propositions des citoyennes et citoyens européens

Dans le contexte de la guerre en Ukraine, le chancelier Olaf Scholz a également exhorté à poursuivre l’élargissement de l’Union européenne. Le bouleversement actuel nous impose de réfléchir à l’Europe de demain. Le chancelier souhaite s’inspirer des bonnes propositions avancées en nombre par les citoyennes et les citoyens européens dans le cadre de la conférence sur l’avenir de l’Europe : une union plus proche des citoyens et plus efficace, une plus grande détermination à protéger le climat, des progrès dans la défense européenne, davantage de cohésion sociale. « Bien des choses peuvent déjà être mises en œuvre rapidement », mais si la situation l’exige, les traités seront modifiés sans tabou.

Garantir et renforcer les capacités de défense de l’Allemagne

Les capacités de défense de l’Allemagne doivent elles aussi être garanties et renforcées. Pour ce faire, la Bundeswehr a besoin des 100 milliards d’euros du fonds spécial. « En cette période charnière, le fonds spécial est pour notre pays une garantie de liberté et de sécurité », a précisé le chancelier qui lance aussi un message sans ambiguïté aux amis et alliés de l’Allemagne : « Oui, nous sommes déterminés lorsque nous parlons de devoir d’assistance et de défense collective. » La volonté de la Suède et de la Finlande de rejoindre l’OTAN attestent l’importance accordée à cette certitude.

La solidarité de l’UE avec l’Ukraine

« L’Ukraine est membre de notre famille européenne », a souligné Olaf Scholz. Lors de la réunion extraordinaire du Conseil européen, les chefs d’État et de gouvernement de l’UE discuteront également du fonds de solidarité affecté à « la réparation des destructions causées par la guerre ». Il s’agira aussi de « soutenir le pays dans son cheminement vers l’Europe ». Le chancelier fédéral a ajouté : « Emmanuel Macron a raison de souligner que le processus d’adhésion n’est une question ni de quelques mois ni de quelques années. »

À ce sujet, il a rappelé les six pays des Balkans occidentaux qui, depuis plusieurs années, se préparent à rejoindre l’UE à grand renfort de réformes. Il est dans l’intérêt stratégique de l’UE que celle-ci tienne ses promesses à leur égard, a précisé Olaf Scholz. Il en va aussi « de notre propre sécurité qui ne peut être garantie que si la situation est stable dans les Balkans occidentaux européens ». Le chancelier Olaf Scholz a annoncé la reprise du « processus de Berlin » et son intention de se rendre dans la région en juin. Pour lui, il est clair que : « Les Balkans occidentaux ont toute leur place au sein de l’Union européenne ! »

Garantir l’approvisionnement énergétique national et européen

L’approvisionnement énergétique est une autre question qui sera abordée lors de la réunion extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement. L’approvisionnement énergétique doit non seulement être indépendant et sûr, mais aussi abordable, a déclaré le chancelier. Faisant référence à la hausse des prix imputable à la Russie, il a affirmé : « Nous ne laisserons tomber personne ! »

Parmi les mesures nationales, le chancelier a cité les deux paquets d’allègements. Ceux-ci comprennent notamment une compensation forfaitaire des prix de l’énergie de 300 euros, des aides à la pompe ainsi que le ticket à 9 euros en guise d’incitation à emprunter davantage les transports en commun de proximité.

Au niveau européen, il s’agira essentiellement d’empêcher les pénuries d’approvisionnement énergétique dans les différents États membres, « une urgence de la solidarité européenne ». Lors du sommet, on discutera donc aussi des propositions actuelles de la Commission européenne « pour accélérer le développement des énergies renouvelables, pour accroître l’efficacité énergétique et pour transformer l’industrie ».