« Maintenir le cap » et rester prudents

Conférence Fédération-Länder « Maintenir le cap » et rester prudents

En matière de vaccination, de rappel et de mesures de réduction des contacts, il s’agit encore et toujours de « maintenir le cap ». C’est ce qu’a affirmé le chancelier fédéral à l’issue de la réunion avec les dirigeants des Länder. Il a appelé à rester prudents et a par ailleurs présenté une nouvelle campagne en faveur de la vaccination.

03:47

Video „Wir müssen unverändert vorsichtig bleiben“

Le chancelier fédéral Olaf Scholz et les cheffes et chefs de gouvernement des Länder se sont à nouveau réunis lundi pour débattre de la situation sanitaire. Même si les « restrictions de contact très strictes » ont contribué à ce que les chiffres des contaminations élevés prédits pour l’Allemagne ne soient atteints que maintenant, c’est-à-dire « beaucoup plus tard que dans nombre de pays voisins », il s’agit toujours et encore « de continuer à observer la prudence », a martelé le chancelier.

« Maintenir le cap » : les mesures en vigueur jusqu’à présent sont maintenues

Il faut conserver le cap suivi jusqu’ici, a ajouté M. Scholz. La Fédération et les Länder se sont donc entendus pour poursuivre la mise en œuvre systématique des mesures déjà en vigueur, telles que les restrictions de contacts ou les règles d’accès – par exemple à de nombreux commerces, restaurants ou événements.

Auparavant, le conseil d’experts du gouvernement fédéral avait recommandé de conserver les mesures en place en Allemagne et de poursuivre leur stricte application.

La vaccination, ça aide (« Impfen hilft ») : intensifier la campagne de vaccination

La Fédération et les Länder se sont en outre accordés sur une intensification de la campagne de vaccination. Le chancelier et les dirigeants des Länder ont une nouvelle fois appelé tous les citoyens à programmer leur injection de rappel – trois mois après avoir reçu la deuxième dose – et les personnes n’ayant reçu aucune injection jusqu’à présent à se faire vacciner dès maintenant.

La communication sur la vaccination sera renforcée par une nouvelle campagne intitulée « Impfen hilft » (« La vaccination, ça aide »). L’Allemagne, selon le chancelier, est arrivée très loin dans le nombre des vaccinations, mais pas encore suffisamment. La volonté est de faire progresser les chiffres des injections de rappel, aussi bien que des première et deuxième doses.

Autres décisions prises lors de la conférence

La Fédération et les Länder se sont notamment accordés sur les étapes suivantes :

  • Les tests PCR devront désormais être concentrés sur les groupes particulièrement à risques et sur les professionnels qui les soignent et les encadrent, c’est-à-dire le personnel notamment hospitalier, soignant, des cabinets médicaux, des établissements d’aide à l’insertion et pour les personnes présentant un risque de complications sévères.
  • Une priorité doit également être mise en place pour le suivi des contacts des services de santé. Les dispositions précises seront élaborées par les ministres de la Santé conjointement avec l’Institut Robert Koch. Dans le même temps, le chancelier et les dirigeants prient leurs concitoyens d’agir de façon responsable face à toute contamination, notamment en informant leurs contacts et en utilisant l’application Corona-Warn-App.
  • Du fait de la rareté des tests PCR disponibles et des nouvelles découvertes concernant l’évolution des contaminations par Omicron, les règles de quarantaine et d’isolement vont être modifiées, et ce pour les personnels hospitaliers, en établissements de soins et d’aide à l’insertion. Pour ces derniers également, il sera à l’avenir possible de sortir de l’isolement après sept jours au moyen d’un test antigénique certifié négatif. Pour le test de sortie d’isolement, la règle est que la personne ne doit plus présenter de symptômes depuis 48 heures.
  • De nouvelles dispositions relatives au statut des personnes vaccinées ou guéries seront à l’avenir annoncées à temps avant leur entrée en vigueur.
  • La Fédération et les Länder entendent développer des perspectives de réouverture pour le moment où toute surcharge du système de santé pourra être exclue.
  • Il faut faire progresser la numérisation du système de santé. Il s’agit là, selon le chancelier, de « l’une des leçons de la pandémie ». Le conseil d’experts avait sur ce point délivré au gouvernement fédéral des recommandations que la conférence des ministres de la Santé devrait désormais traiter rapidement.

Le 16 février, la Fédération et les Länder se réuniront à nouveau afin d’échanger sur la situation pandémique.

Pour de plus amples informations, retrouvez ici la dernière décision de la Fédération et des Länder (anglais), datée du 24 janvier 2022.

Infographie sur les décisions de la Fédération et des Länder (Pour plus d’informations, une description détaillée est disponible sous l’image.)

Les règles doivent contribuer à ce que l’Allemagne traverse au mieux la vague Omicron

L’infographie montre, sur un fond bleu, le titre « Ensemble contre la vague Omicron », à côté de « Décision de la Fédération et des Länder », 24 janvier 2022 et des points suivants :

  • Les mesures de protection en vigueur continueront d’être mises en œuvre de manière systématique.
  • Les tests PCR seront destinés en priorité aux groupes à risques et aux professionnels qui les soignent et les encadrent.
  • Les infections par Omicron doivent elles aussi être prises au sérieux et exigent une action responsable !
  • Adaptation des applications Corona-Warn-App et CovPass-App pour justifier du statut vaccinal et de guérison.

La Fédération et les Länder soulignent l’appel à l’injection des première, deuxième et troisième doses.

Photo : Bundesregierung