Les relations futures avec le Royaume-Uni au cœur du sommet

Réunion du Conseil européen à Bruxelles Les relations futures avec le Royaume-Uni au cœur du sommet

Pour la deuxième fois ce mois-ci, les chefs d’État et de gouvernement de l’UE se réunissent jeudi et vendredi à Bruxelles. Un thème crucial de ce Conseil européen est le Brexit. La situation actuelle de la pandémie de Covid-19, la politique climatique et les relations avec l’Afrique sont également à l’ordre du jour.

Le sommet aura lieu dans les bâtiments du Conseil européen à Bruxelles

Nouvelle réunion à Bruxelles des chefs d’État et de gouvernement de l’UE

Photo : Francois Lenoir/Reuters Pool/AP/dpa

La chancelière fédérale Angela Merkel se rend ce jeudi après-midi à Bruxelles pour prendre part au Conseil européen. Comme à l’accoutumée, les participants à ce sommet échangeront tout d’abord avec le président du Parlement européen David Sassoli. Du fait de la pandémie de coronavirus, la rencontre a lieu une nouvelle fois dans le respect de normes d’hygiène et d’un dispositif de sécurité stricts.

Négociations avec le Royaume-Uni

Le sommet aura pour thème principal les futures relations avec le Royaume-Uni. Les délibérations avec le négociateur en chef de l’UE Michel Barnier seront orientées sur l’état actuel des négociations. Y seront évoqués les principaux points de négociation, notamment les conditions en matière de concurrence, la pêche et la gouvernance. La question de savoir comment l’UE peut se préparer aux différents scénarios possibles à compter de 2021 sera elle aussi débattue.

Les relations futures avec le Royaume-Uni – pourquoi est-ce important ?
Le 1er janvier 2021 s’achève la phase de transition définie dans l’accord de retrait : le Royaume-Uni quittera l’UE après presque cinq décennies. Étant donné les liens tissés au fil des ans, l’UE entend conserver un vaste partenariat avec le Royaume-Uni. Les relations multiples « montrent qu’il est dans l’intérêt de tous d’aboutir à un accord », a souligné la chancelière cette semaine. « L’UE est unie dans ses efforts visant à y parvenir dans le peu de temps qui nous est imparti. »

État de développement d’un vaccin

Vendredi, les chefs d’État et de gouvernement de l’UE s’entretiendront de la situation actuelle de la pandémie de Covid-19. Lors de cette discussion avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, il sera notamment question des progrès dans le renforcement de la coordination européenne ainsi que du développement et de l’accès à un éventuel vaccin.

Échange sur le cadre européen énergie-climat

Les chefs d’État et de gouvernement ont en outre prévu de débattre de la politique climatique. Ils examineront d’une part les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs européens pour atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050. D’autre part, un premier débat d’orientation aura lieu autour du cadre d’action en matière de climat et d’énergie d’ici à 2030 de la Commission. Il sera notamment question des objectifs élevés de réduction des émissions et des nouvelles étapes nécessaires pour y parvenir.

Une politique climatique européenne commune – pourquoi est-ce important ?
Ce n’est qu’avec l’UE et en son sein que l’Allemagne pourra avoir une influence décisive sur la situation climatique mondiale. Avec son pacte vert, le « European Green Deal », l’UE entend devenir en 2050 le premier continent climatiquement neutre. Il faut faire progresser et aménager cette politique ensemble. La chancelière fédérale Angela Merkel est convaincue « qu’une solution globale pour lutter contre le changement climatique sera surtout couronnée de succès si l’Europe joue un rôle de pionnier dans ce domaine ».

Relations avec l’Afrique

Sur le plan de la politique étrangère, le sommet européen traitera des relations entre l’UE et l’Afrique. Les chefs d’État et de gouvernement évoqueront en particulier les possibilités de développement d’un agenda commun tourné vers l’avenir – notamment en cette période de pandémie.

La solidarité et la coopération dans la lutte contre la pandémie seront abordées, mais l’on discutera aussi d’un rapprochement dans le travail avec les partenaires africains afin de promouvoir un développement et des investissements économiques durables.

D’autre part, l’on se penchera sur le soutien à apporter par l’UE aux efforts de l’Afrique dans d’autres domaines, tels que la paix, la sécurité, la bonne gouvernance, la protection des droits de l’homme et la coopération en matière de mobilité et de migration.

Une politique européenne commune vis-à-vis de l’Afrique – pourquoi est-ce important ?
L’Afrique et l’Europe, si elles sont des continents voisins, sont liées bien au-delà du simple plan géographique. L’UE a profondément intérêt au bon développement des 54 pays d’Afrique. Il s’agit selon la chancelière fédérale « d’envisager l’Afrique en tant que continent d’avenir et de concevoir nos relations sous forme de partenariat ».

Autres thèmes

Par ailleurs, les chefs d’État et de gouvernement aborderont d’autres thèmes d’actualité relatifs à la politique étrangère. Après présentation du rapport de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), on parlera à nouveau de l’affaire Navalny et de ses conséquences. La situation actuelle en Méditerranée orientale sera également abordée.

Mots-clés