« Un paquet réussi » selon Olaf Scholz

Adoption du budget fédéral pour 2021 « Un paquet réussi » selon Olaf Scholz

La Fédération disposera l’année prochaine de près de 500 milliards d’euros pour faire face aux défis liés à la pandémie de Covid-19. C’est ce que prévoit le budget fédéral 2021 que vient d’adopter le Bundestag allemand. « Nous avons la force de faire ce qui est nécessaire », a déclaré le ministre fédéral des Finances Olaf Scholz.

Jusqu’à maintenant, l’Allemagne s’en est bien mieux sortie face aux conséquences économiques et sociales de la pandémie que beaucoup ne le croyaient au départ, a déclaré M. Scholz dès le début de la semaine budgétaire. Le gouvernement fédéral a dépensé beaucoup d’argent pour pouvoir accorder des aides importantes et il compte poursuivre dans cette voie. « Nous avons fixé cette trajectoire et nous maintiendrons le cap », a annoncé le ministre, ajoutant que de nombreux compliments étaient faits à l’Allemagne pour sa gestion de crise.

Afin de bien se sortir de cette crise, l’Allemagne va devoir s’endetter lourdement l’année prochaine et contracter des emprunts de près de 180 milliards d’euros. Le grand argentier allemand a reconnu qu’il n’était pas facile pour lui de consentir à cet endettement élevé mais qu’il le fallait et que cet endettement était heureusement faisable grâce à la politique financière solide de ces dernières années. Selon M. Scholz, il importe à présent d’investir dans l’avenir du pays pour que l’économie allemande puisse reprendre rapidement. « Cela nous permettra de sortir plus forts de la crise », a-t-il déclaré, confiant.

Un graphique sur le budget fédéral. Détails dans la légende de l’illustration. (Pour plus d’informations, une description détaillée est disponible sous l’image.)

Le budget fédéral pour l’année 2021 s’élève à près de 500 milliards d’euros.

Afficher la description détaillée

Photo : Bundesregierung

Quel est le volume du budget fédéral pour 2021 ?

Le budget fédéral 2021 atteint un montant total de 498,6 milliards d’euros, c’est-à-dire à peu près dix milliards d’euros de moins que cette année mais néanmoins plus de 85 milliards de plus que prévu en septembre. Au cours de la pandémie de Covid-19, le gouvernement fédéral a prolongé et augmenté les aides économiques fournies afin d’alléger les conséquences de la pandémie pour les entreprises, les salariés et les travailleurs indépendants. C’est pourquoi le budget fédéral prévoit des moyens financiers supplémentaires.

De manière générale, il apparaît que le budget fédéral pour l’année à venir et jusqu’en 2024 sera dominé par les répercussions massives de la pandémie. Voici donc comment se présentent le budget fédéral pour l’année 2021 et la programmation budgétaire pour les années suivantes :


Montant total 2020
Budget
2021
Plan financier
2022
Plan financier
2023
Plan financier
2024
Dépenses
en milliards d’euros
508,5
498,6
387,0
387,1
393,3
Recettes
en milliards d’euros
508,5
498,6
387,0
387,1
393,3
Emprunt net
en milliards d’euros
dont dépassement de la règle du frein à l’endettement
217,8


118,7
179,8


164,2
10,5


---
6,7


---
5,2


---
Investissements
en milliards d’euros
71,3
61,9
48,0
48,0
48,0

Comment la pandémie de Covid-19 se répercute-t-elle sur le budget ?

Le gouvernement fédéral a réagi avec vigueur à la crise du coronavirus et prévu plusieurs milliards d’aides dans son plan de relance et pour l’avenir. Ces aides sont destinées à amortir les conséquences immédiates de la pandémie, garantir la prospérité et l’emploi, assurer une croissance économique durable. La mise en œuvre et le financement de ces mesures qui produisent en grande partie d’ores et déjà leurs effets se poursuivront l’année prochaine et les années suivantes.

Combien d’argent prévoit-on pour les investissements ?

Le gouvernement fédéral fait face aux effets de la pandémie en prenant une initiative vaste et prometteuse en matière d’investissements. Avec 61,9 milliards d’euros en 2021 et environ 48 milliards d’euros chaque année jusqu’en 2024, les dépenses d’investissements dépassent nettement leur niveau d’avant la crise. En même temps, alors que les dépenses sociales ont nettement augmenté pendant la pandémie, il est prévu que les cotisations sociales restent stables.

Quelles sont les priorités du gouvernement fédéral ?

Les investissements en vue visent à asseoir une croissance économique forte et durable afin que l’Allemagne puisse sortir rapidement et renforcée de la crise. Pour l’année prochaine et les années budgétaires suivantes, on investira beaucoup dans les infrastructures, en particulier dans le réseau routier, le rail et les voies navigables.

La Fédération aide par ailleurs les Länder à assurer la prise en charge des enfants et renforce l’éducation et la recherche. Les infrastructures numériques et la transformation verte de l’économie revêtent une grande importance.

La planification financière du gouvernement fédéral ébauche également de grands projets d’avenir : le développement de l’intelligence artificielle et la numérisation du secteur économique et du système éducatif, grâce notamment à la promotion des technologies quantiques et des technologies de communication de la future 5G et plus tard 6G.

Comment sont financées les dépenses ?

Pendant l’année budgétaire 2021, il sera à nouveau nécessaire d’équilibrer recettes et dépenses dans le cadre du budget fédéral en contractant de nouvelles dettes. Pour ce faire, le gouvernement fédéral emprunte 179,8 milliards d’euros, ce qui représente un dépassement considérable du plafonnement de l’endettement fixé dans la Loi fondamentale. Cela n’est possible que parce que le Bundestag a confirmé à la majorité de ses membres que l’on était face à une situation d’urgence exceptionnelle. Le gouvernement fédéral ambitionne de pouvoir respecter à nouveau entièrement la règle du frein à l’endettement à partir de 2022.

Du projet gouvernemental à l’entrée en vigueur de la loi : comment le budget fédéral est-il établi ? Pour avoir un bref aperçu, cliquez ici.