Le gouvernement fédéral

Angela Merkel rencontre Emmanuel Macron à Paris

« L'Europe doit montrer ce dont elle est capable »

Début d'une semaine européenne : en vue de préparer le Conseil des ministres franco-allemand qui se tiendra mercredi à Toulouse et le Conseil européen qui aura lieu les 17 et 18 octobre à Bruxelles, la chancelière fédérale Angela Merkel a rencontré dans la soirée, à Paris, le président français pour un entretien. Le Brexit a été l'un des thèmes majeurs abordés.

Angela Merkel et Emmanuel Macron en conversation sur un canapé circulaire de couleur claire. En arrière-plan : un tableau aux couleurs vives

La chancelière fédérale Angela Merkel s'entretient avec le président français Emmanuel Macron

Photo : Bundesregierung/Denzel

Avec la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, un « concurrent potentiel » se profile, a déclaré Angela Merkel avant son entretien avec le président français Emmanuel Macron. Il est donc d'autant plus important de montrer « ce dont l'Union européenne est capable », a poursuivi la chancelière. « Nous devons travailler plus vite, de manière plus cohérente. Par ailleurs, la nouvelle Commission dirigée par Ursula von der Leyen doit être opérationnelle aussi rapidement que possible. « Actuellement, à l'échelle mondiale, nous ne sommes pas si bien placés partout comme nous souhaiterions que ce soit le cas. C'est pourquoi l'Allemagne et la France doivent être moteur en ce sens. »  

Échanges sur les conflits internationaux

La chancelière entend aussi s'entretenir avec Emmanuel Macron des conflits internationaux actuels, a-t-elle annoncé. Elle a fait référence au format Normandie et aux progrès réalisés dans le processus de Minsk. La position de l'Europe, favorable à la préservation de l'accord nucléaire avec l'Iran, sera également à l'ordre du jour des échanges.

En référence à l'offensive de la Turquie en Syrie, Angela Merkel a exigé qu’il soit mis fin à l'opération militaire. Elle avait déjà formulé cette exigence auparavant lors de son entretien avec le président turc Recep Tayyip Erdoğan.

Conseil des ministres franco-allemand

Mercredi sera organisé à Toulouse le premier Conseil des ministres franco-allemand depuis la signature du traité d'Aix-la-Chapelle. Angela Merkel et Emmanuel Macron souhaitent profiter de leur rencontre pour préparer le Conseil des ministres avec le plus grand soin.

Dans le cadre du traité d'Aix-la-chapelle, l'Allemagne et la France ont lancé différents projets afin d'approfondir leur coopération. Toulouse sera l'occasion de présenter et d'examiner de premiers projets : « Quels sont les points sur lesquels nous avons avancé ? Où devons-nous mettre davantage l’accent ? Les priorités qui émergent pour la chancelière sont la protection du climat et les défis liés à l'adaptation au changement climatique « mais également les questions commerciales, les enjeux de recherche, l'intelligence artificielle et les questions relatives à la mise en œuvre commune de projets de défense à venir ».

Le traité d’Aix-la-Chapelle s’inscrit dans le prolongement du traité de l’Élysée de 1963, qui a largement contribué à la réconciliation historique entre l’Allemagne et la France. Il vise à garantir et à promouvoir la sécurité et le bien-être des citoyens des deux pays et à apporter une contribution commune pour une Europe forte et efficace.

Mots-clés