Une mise en réseau en toute sécurité

CeBIT 2014 Une mise en réseau en toute sécurité

« Big Data – Datability », tel est le slogan du CeBIT cette année. Ce concept désigne l'utilisation de gros volumes de données à grande vitesse pour des processus commerciaux et industriels, et ce avec une protection efficace et en toute sécurité, a souligné la chancelière fédérale Angela Merkel lors de l'ouverture du salon.

La chancelière fédérale Angela Merkel et le premier ministre britannique David Cameron devant un robot exposé au salon du CeBIT

Près de 3 500 exposants présentent de nouvelles prouesses techniques au CeBIT

Photo : Bundesregierung/Denzel

Ces prochains jours, quelque 3 500 exposants de plus de 70 pays différents dévoileront les secrets de ces innovations techniques à l'occasion du plus grand salon de l'informatique au monde, à Hanovre. Il n'est pas uniquement question ici de solutions techniques. « Le CeBIT est également un lieu d'échanges sur tout ce qui révolutionne nos vies, depuis les bits jusqu'aux médias sociaux en passant par les octets, les applications et le cloud, et sur la manière dont nous pouvons utiliser les possibilités inhérentes aux innovations technologiques de façon responsable », a expliqué la chancelière fédérale lors de l'inauguration du salon.

Nécessité d'un cadre juridique fiable

Le marché unique numérique européen offre de belles opportunités aux petites comme aux grandes entreprises, a souligné la chancelière. Pour garantir le bon développement de ce marché, il est important d'assurer une protection efficace des données à la fois sur le plan technique et juridique. Pour cela, un cadre juridique fiable doit être mis en place, au moins à l'échelon européen.

La chancelière fédérale a effectué sa traditionnelle promenade d’inauguration aux côtés du premier ministre britannique David Cameron. Cette année, le pays partenaire du CeBIT est la Grande-Bretagne. Plus de 150 entreprises britanniques spécialisées dans les technologies de l'information et de la communication (TIC) présentent leurs nouveautés à Hanovre, jusqu'à vendredi.

Des usines « intelligentes »

« L'Allemagne est un pays de tradition industrielle mais nos industries fusionnent toujours plus avec les technologies de l'information », a déclaré la chancelière. Cette tendance est omniprésente au CeBIT.

Depuis longtemps, les spécialistes parlent de la quatrième révolution industrielle, « l'Industrie 4.0 ». Cette révolution donne naissance à « l'Internet des objets » et à des processus de création de valeur tout à fait novateurs comme l'illustrent l'usine intelligente (« smart factory ») ou encore des produits tels que la voiture connectée. Industrie 4.0 fait également partie des projets d'avenir de la stratégie high-tech du gouvernement fédéral.

Des progrès en matière de développement du réseau

Le succès des nouveaux produits high-tech nécessite des réseaux à large bande puissants. À Hanovre, Angela Merkel a évoqué l'agenda numérique récemment adopté par le gouvernement fédéral, grâce auquel trois ministères fédéraux veulent accélérer le développement de l'infrastructure numérique d'ici 2017.

La Deutsche Telekom et Vodafone lui ont assuré qu'ils avançaient à grand pas dans ce sens. Pour ce faire, la Deutsche Telekom prévoit de poser 10 000 kilomètres de fibres optiques durant les deux années à venir. Les deux entreprises investissent des milliards dans le réseau haut débit sans fil.

Ballons et passes analysés au crible

Sur le stand de SAP, Angela Merkel a pu constater qu'aucun domaine de la vie n'échappait à la numérisation. Grâce à un logiciel, les spécialistes en technologies de l'information et de la communication de Walldorf analysent les matchs de l'équipe nationale de football. Quelles sont les distances parcourues par les joueurs ? Les trajectoires de déplacement sont-elles correctes ? Les passes sont-elles au point ? Les données de milliers de matchs permettent une analyse détaillée en temps réel.

Angela Merkel et David Cameron ont tenté l'expérience avec le match amical de novembre dernier qui opposait l'Angleterre à l'Allemagne. Le onze germanique avait gagné 1-0. L'analyse a révélé que les deux équipes pouvaient encore améliorer leur jeu. Cela vaut également pour les industries nationales en Europe spécialisées dans les technologies de l'information et de la communication, a jugé la chancelière. C'est pourquoi il est important que celles-ci travaillent plus étroitement à l'avenir pour favoriser le développement d'innovations, se sont accordés à dire Mme Merkel et son homologue britannique.

Le CeBIT est le plus grand salon mondial des technologies de l'information et de la communication. Cette année, il est placé sous le thème phare « Big Data – Datability », qui désigne l'utilisation de gros volumes de données à grande vitesse d'une manière responsable et durable. Par ailleurs, le salon porte également sur des applications mobiles dans le « cloud » et sur les technologies numériques les plus diverses, depuis les processus industriels jusqu'à la communication numérique en entreprise (« social business »), en passant par l'électromobilité en réseau.
Dans le « Public Sector Parc », les communes, les Länder et la Fédération présentent des services administratifs numériques modernes ainsi que l'état de la situation concernant l'administration en ligne (e-government).

L'acronyme CeBIT signifie à l'origine Centrum der Büro- und Informationstechnik. Depuis 1970, ce salon faisait partie de la Foire de Hanovre chaque année, avant de devenir un salon indépendant en 1986.

Mots-clés