Trouver des solutions en commun

Allemagne-États-Unis Trouver des solutions en commun

Les relations transatlantiques et des dossiers de politique extérieure étaient à l'ordre du jour d'une rencontre entre la chancelière fédérale Angela Merkel et le secrétaire d'État américain John Kerry, à Berlin. La chancelière a remercié M. Kerry de contribuer « de manière très personnelle à faire avancer les pourparlers de paix au Proche-Orient».

La chancelière fédérale ANgela Merkel rencontre le secrétaire d'État américain John Kerry

Visite à la Chancellerie fédérale : la chancelière fédérale Angela Merkel accueille le secrétaire d'État américain John Kerry

Photo : Bundesregierung/Denzel

Dans la perspective des consultations intergouvernementales germano-israéliennes à venir, Mme Merkel a affirmé que l'Allemagne était prête à fournir « toutes les formes de soutien » en matière de médiation. La chancelière fédérale et le secrétaire d'État américain se sont, en outre, entretenus de la situation en Syrie, du programme nucléaire iranien et de la situation actuelle en Ukraine.

Dossiers bilatéraux abordés

Mme Merkel a évoqué les progrès accomplis dans les négociations en vue d'un accord de libre-échange transatlantique. « Cela est d'une grande importance pour l'Allemagne en tant que pays exportateur », a-t-elle affirmé. De plus, Mme Merkel et M. Kerry ont discuté des activités de la NSA et d'une coopération entre les services de renseignement.

L'avenir de l'engagement en Afghanistan était aussi un point important à l'ordre du jour de la rencontre, étant donné les intérêts partagés des deux pays en matière de sécurité.

Base commune de valeurs

La chancelière fédérale a souligné l'importance cruciale du partenariat transatlantique. « Nos intérêts partagés seront aussi le moteur qui nous fera avancer pas à pas, et certains dossiers nécessiteront plus de temps que d'autres, dans la recherche de solutions en commun », a déclaré Mme Merkel. Cela ne saurait être remis en question, même si des divergences de vues peuvent exister sur des points précis. Le secrétaire d'État américain a évoqué l'importance croissante de l'Allemagne dans le monde et la base commune de valeurs qui unit les deux pays.

Déjà, lors de sa déclaration de politique générale prononcée le 29 janvier devant le Bundestag, la chancelière fédérale avait affirmé que, malgré tous les conflits existants, elle ne répéterait jamais assez que l'Allemagne ne saurait imaginer de meilleur partenaire que les États-Unis. « Le partenariat germano-américain et le partenariat transatlantique sont pour nous d'une importance cruciale », a-t-elle dit.

Avec la construction européenne, le partenariat transatlantique constitue le principal pilier de la politique étrangère allemande. Les États-Unis sont le plus important allié de l'Allemagne à l'extérieur de l'Europe. Des intérêts communs, de profonds liens au niveau des deux sociétés et un rapport de confiance constituent les fondements des relations transatlantiques.