Pour un THW plus attractif et mieux accepté

Protection civile et gestion des catastrophes Pour un THW plus attractif et mieux accepté

Protéger la population est l’une des missions principales de l’État. En Allemagne, les aidants volontaires et bénévoles en constituent une pierre angulaire. Comme en a décidé le conseil des ministres fédéral, la loi relative au THW va désormais être modernisée afin de renforcer l’attractivité de ce volontariat particulier.

THW

Les forces d’intervention de Berlin lors d’un exercice : le THW est l’organisation de protection civile et de secours en cas de catastrophe de la Fédération

Photo : Sebastian Bolesch

À l’origine, l’Agence fédérale de secours technique (Technisches Hilfswerk - THW) a été créée pour assurer la protection civile et faire face aux catastrophes naturelles. Mais de nouveaux risques, tels que la vulnérabilité d’infrastructures critiques comme l’approvisionnement en eau et en électricité, ou encore les conséquences du changement climatique, engendrent de nouveaux défis pour la protection civile et la gestion des catastrophes.

Le THW doit se positionner face à ces changements et y adapter ses capacités. Le gouvernement fédéral vient d’adopter un projet de loi modifiant la loi relative au THW en vigueur.

Renforcement du volontariat

Ces nouvelles règles visent à assurer une plus grande clarté juridique et une meilleure transparence. Elles font ainsi également progresser le renforcement du bénévolat décidé dans l’accord de coalition pour le THW et ses 80 000 volontaires. Les règles de dispense de service permettant aux personnels de participer à des missions du THW seront étendues de façon modérée. Elles comprennent également des mesures de rétablissement de la capacité de réaction après les interventions du THW.

Les règles de dispense de service assurent que les personnels peuvent prendre part aux interventions et ainsi que le principe du volontariat en matière de protection civile fonctionne. Car les interventions ne sont pas fonction des horaires de fin de service ou des temps de vacances. Pour cela, le THW est en partenariat étroit avec les employeurs. Ces derniers reçoivent une compensation à l’absence de leurs employés. Cela permet d’assurer le paiement continu des salaires et des traitements pour les forces d’intervention.

Unique au monde

Le Technisches Hilfswerk (Agence fédérale de secours technique) est l’organisation de protection civile et de secours en cas de catastrophe de la Fédération. À travers elle, l’État accomplit une mission importante : protéger la population. La structure du THW est unique au monde : en tant qu’agence fédérale, l’organisation relève du domaine de compétence du ministère fédéral de l’Intérieur. Cependant, 98 % des membres du THW sont des bénévoles qui s’engagent sur leur temps libre, à travers 668 associations locales, pour la protection civile et la gestion des catastrophes.

Dans quels cas intervient le THW
Le spectre d’intervention du THW est très varié. Les groupes de sauvetage et de spécialistes peuvent par exemple consolider des maisons menacées d’effondrement, construire des ponts, assurer un approvisionnement d’urgence en électricité dans des hôpitaux ou être appelés en cas de crue.

Des interventions tout autour du globe
Depuis plus de 60 ans, le THW apporte aussi une aide technique partout dans le monde, par exemple après un séisme ou une autre catastrophe naturelle.