Protéger en premier les plus vulnérables

Jens Spahn présente le règlement sur la vaccination Protéger en premier les plus vulnérables

Le ministre fédéral de la Santé Jens Spahn a présenté le règlement sur la vaccination contre la Covid-19, qui apporte de la clarté sur les groupes de personnes qui pourront se faire vacciner en priorité. « Avec le règlement, nous définissons qui aura accès au vaccin contre la Covid-19 à quel moment », a indiqué le ministre. Les personnes très âgées ainsi que les résidants et le personnel des établissements de soin auront la possibilité d’être vaccinés en premier.

Portrait de Jens Spahn

Le ministre fédéral de la Santé Jens Spahn lors de la présentation du règlement sur la vaccination

Photo : Getty Images/AFP/John MACDOUGALL

Les personnes qui en ont le plus besoin seront les premières à pouvoir se faire vacciner : les résidents des établissements de soin, les personnes de 80 ans et plus ainsi que celles et ceux qui s’en occupent, a déclaré le ministre fédéral de la Santé Jens Spahn vendredi lors de la présentation du règlement sur la vaccination. Ces personnes font partie du groupe bénéficiant de la priorité absolue. « Protéger les plus vulnérables est l’objectif principal de notre campagne de vaccination », a indiqué Jens Spahn. En effet, il n’y aura au début pas assez de doses pour vacciner tout ceux qui le souhaitent.

Un ordre clairement défini

Le ministre a appelé à la modération face à cette situation. Si tous les Länder commencent à vacciner le 27 décembre comme cela est prévu, l’offre sera limitée au départ. L’ordre de priorité est clairement défini : les personnes de 80 ans et plus ainsi que leurs soignants passeront en premier. Ce sera également le cas du personnel médical très exposé au coronavirus, notamment dans les unités de soins intensifs, aux urgences et dans les services de secours. Parmi ce groupe prioritaire figure aussi le personnel soignant dont les patients auraient un pronostic très mauvais, voire un pronostic vital engagé en cas d’infection, par exemple en médecine transplantatoire.

Extension de l’offre de vaccination

 Lorsque les plus vulnérables seront protégés, l’offre de vaccination sera étendue « étape par étape ». Le ministère a demandé de la patience car cela pourrait durer un à deux mois. « Pour nous tous, cela signifie que l’hiver sera encore long. Nous devrons vivre longtemps encore avec ce virus. Mais cela signifie aussi qu’il y a de l’espoir. »

Le règlement définit un groupe de haute priorité comprenant la population de 70 ans et plus ainsi que les personnes dont le pronostic serait très mauvais en cas d’infection, par exemple après une transplantation. Les policiers mobiles, qui encourent des risques pour le maintien de la sécurité publique, font aussi partie de cette catégorie, de même que les individus en contact étroit avec des personnes dépendantes, des femmes enceintes et des personnes dans les structures d’accueil pour les SDF ou les demandeurs d’asile.

Un troisième groupe (priorité accrue) réunit les personnes de 60 ans et plus ou dont le pronostic serait mauvais en cas d’infection, par exemple les individus présentant une hépatite ou une néphropathie chronique, une maladie auto-immune ou un cancer, ainsi que le personnel des cabinets de médecine générale et des laboratoires. Les policiers, les pompiers ainsi que les employés du secteur de l’éducation et de la justice pourront également être vaccinés au même moment, de même que les employés du commerce de détail ou les personnes ayant des conditions de travail précaires à l’instar des saisonniers et des employés des centres de distribution ou de l’industrie de transformation de la viande.

Une question de solidarité

« Nous devons établir des priorités. Et cela veut dire que nous devons privilégier certains », a déclaré le ministre Jens Spahn. Ceux qui seront vaccinés en premier, et c’est une question de solidarité, ne devront pas en conclure simplement qu’ils auront droit à un traitement différent de ceux qui auraient voulu être vaccinés mais n’ont pas pu l’être. C’est pourquoi les règles de distanciation, d’hygiène et de port du masque continueront de s’appliquer à tous. Et c’est pourquoi nous devons continuer de « prendre soin les uns des autres ».

Peuvent prétendre à être vaccinées les personnes domiciliées ou résidant habituellement en Allemagne ou bien travaillant dans certains établissements de soin dans le pays. Le gouvernement fédéral achète et finance tous les vaccins utilisés sur le territoire allemand. Il organise leur répartition dans les points de livraison mis en place par Länder. Les Länder et les communes sont chargés de la gestion des centres de vaccination, des équipes mobiles et de la vaccination en elle-même sur le terrain. Ils sont responsables de la primovaccination et de l’attribution des rendez-vous. Le ministère fédéral de la Santé répond ici aux questions importantes sur la vaccination contre la Covid-19.

Mots-clés