Contrôle renforcé sur les centres de dépistage

Règlement sur le dépistage de la Covid-19 Contrôle renforcé sur les centres de dépistage

Les citoyens ont toujours la possibilité d’effectuer un test antigénique Covid-19 gratuitement au moins une fois par semaine. La Fédération continue d’en assumer les coûts. En revanche, les règlements actuels relatifs au contrôle des lieux de dépistage sont renforcés.

Des personnes qui attendent devant un centre de dépistage Covid-19

Le règlement modifié sur le dépistage de la Covid-19 permet un meilleur contrôle sur la réalisation et la facturation des tests

Photo : picture alliance/dpa/dpa-Zentralbild/Sebastian Kahnert

Depuis le 8 mars 2021, tous les citoyens ont la possibilité de se faire régulièrement dépister gratuitement. Plus de 15 000 lieux de dépistage ont été créés pour réaliser ces tests. Sans cette infrastructure, les assouplissements actuels, qui s’appuient souvent sur les résultats de dépistage quotidiens, ne pourraient pas être mis en œuvre.

En effet, les tests peuvent garantir que les étapes d’ouverture sont sûres. Effectués régulièrement, ils permettent de détecter les personnes asymptomatiques à temps et de rompre les chaînes d’infection. Il s’agit d’un instrument important dans la lutte contre la pandémie, notamment pour les rencontres en intérieur.

Mieux contrôler les factures des tests

Le règlement sur le dépistage de la Covid-19 a été adapté, notamment en raison des cas de fraude découverts récemment dans des lieux de dépistage. Il est toutefois important d’avoir à l’esprit qu’il s’agit de cas isolés, et que la très grande majorité des prestataires effectuent des tests de qualité et facturent correctement.

Le règlement modifié renforce les dispositions existantes afin de pouvoir mieux contrôler si les tests sont réalisés et facturés convenablement. Ainsi, les associations de médecins conventionnés qui sont chargées de cette mission auront davantage de possibilités pour contrôler les factures. La coopération entre le service public de santé (ÖGD) et les associations de médecins conventionnés sera renforcée.

La création de centres de dépistage soumise à examen

Un centre de dépistage ne peut désormais être mis en service qu’après un examen individuel par le service public de santé, dont les critères viennent d’être précisés. La rémunération sera harmonisée, simplifiée et réduite. À l’avenir, le remboursement des frais de matériel sera limité à un montant forfaitaire déterminé en fonction du prix actuel du marché.

Le règlement modifié prévoit en outre la possibilité de réaliser, en plus des tests antigéniques, des autotests supervisés en centre de dépistage ou en cabinet médical avec délivrance, bien entendu, d’un certificat attestant du résultat.

Le règlement entrera en vigueur le 1er juillet 2021

Mots-clés