Avancer dans la protection du climat et de l’environnement

Les objectifs de la présidence allemande Avancer dans la protection du climat et de l’environnement

La crise climatique et environnementale « n’a rien perdu de son urgence », a souligné la ministre fédérale de l’Environnement Svenja Schulze à l’issue d’une réunion avec ses homologues européens. La relance européenne après la pandémie de Covid-19 doit donc aller de pair avec des mesures de protection du climat et de l’environnement ambitieuses et efficaces. Quels sont les objectifs de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne dans ce domaine ?

L’infographie représente les trois grands objectifs de la présidence allemande du Conseil de l’UE dans le domaine de la protection de l’environnement et du climat (Pour plus d’informations, une description détaillée est disponible sous l’image.)

Voici les grands objectifs de la présidence allemande du Conseil de l’UE dans le domaine de la protection de l’environnement et du climat :

Afficher la description détaillée

Photo : Bundesregierung

Quel objectif climatique l’Allemagne s’est-elle fixé dans la cadre de sa présidence ?

En concluant l’accord de Paris sur le climat, l’Union européenne a pris l’engagement de parvenir à la neutralité en matière d’émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050. Le gouvernement fédéral œuvre maintenant en faveur d’une loi européenne sur le climat consignant juridiquement cet engagement politique pour tous les États membres de l’UE. La Commission européenne a proposé, comme étape intermédiaire, de réduire les émissions de 50 à 55 % d’ici à 2030 par rapport à 1990. Le gouvernement fédéral salue ces réflexions. La chancelière fédérale Angela Merkel en est convaincue : une solution mondiale du changement climatique n’est possible que si l’Europe joue un rôle de précurseur dans le domaine de la protection du climat.

Quel est l’objectif de l’Allemagne en matière de diversité biologique ?

Le gouvernement fédéral s’engage pour des objectifs contraignants et des mesures concrètes à l’échelle européenne afin de stopper la perte croissante de biodiversité. Pendant la présidence du Conseil, l’Allemagne plaidera pour la mise en œuvre de la stratégie de l’UE en matière de biodiversité. Cette stratégie prévoit des investissements annuels à hauteur de 20 milliards d’euros dans la biodiversité provenant de ressources de l’UE, de sources nationales et du secteur privé. L’argent doit notamment servir à renforcer l’agriculture biologique et les éléments du paysage riches en biodiversité ainsi qu’à planter trois milliards d’arbres d’ici à 2030. La réduction de moitié de l’utilisation de pesticides jusqu’en 2030 constitue un autre objectif important.

Comment l’Allemagne entend-elle mettre à profit le numérique pour la protection de l’environnement ?

L’Union européenne est pionnière d’une transformation numérique durable. Ceci représente également un grand objectif de la présidence allemande. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Le passage au numérique lui-même doit être respectueux de l’environnement et du climat. Ainsi, la technologie numérique pourra servir à protéger l’environnement, le climat et les ressources, par exemple en mettant en réseau les moyens de transport publics ou en réduisant la consommation d’énergie des centres informatiques.