Sommet du numérique à Nuremberg

Plus de temps pour la créativité

La transformation numérique n’est pas une fin en soi, a déclaré Angela Merkel lors du sommet sur le numérique qui s’est tenu à Nuremberg. La chancelière fédérale est convaincue qu’en cette soixante-dixième année de l’économie sociale de marché, l’économie numérique et la transition numérique doivent être au service de l’homme et non l’inverse.

La chancelière assiste à la présentation du premier avion à réaction électrique à décollage et atterrissage vertical au monde

Présentation d’un avion à réaction électrique lors du sommet du numérique

Photo : Bundesregierung/Bergmann

L’intelligence artificielle (IA) représente une chance pour nous tous de disposer de plus de temps pour être créatifs, a-t-elle poursuivi. L’IA peut aider à passer moins de temps à des algorithmes stupides ou répétitifs. « Une bonne nouvelle donc, du moins pour tous ceux qui aiment faire marcher leurs méninges », selon Mme Merkel.

L’intelligence artificielle devrait permettre de créer environ 32 milliards d’euros de valeur au cours des cinq prochaines années dans le seul secteur de la  production. Depuis 2010, près de 250 000 emplois ont pu être créés.

Une couverture de toute l’Allemagne

« Il nous faut, bien entendu, nous munir dans un premier temps des conditions infrastructurelles nécessaires afin d’exploiter ces nouvelles possibilités technologiques », a souligné la chancelière. Les besoins en termes de performances des réseaux numériques ont constamment augmenté, mais il existe encore trop d’endroits pas du tout couverts par ces réseaux.

« On n’a pas besoin partout d’une qualité de son égale à celle de la Philharmonie de Berlin, mais on devrait pouvoir entendre partout au moins des sons », a fait remarquer la chancelière au cours de la discussion portant sur la couverture 5G.

Un portail numérique citoyen pour tous

En modifiant la Loi fondamentale, le gouvernement fédéral a permis la gestion d’un portail commun par la Fédération et les Länder. D’ici à fin 2022, tous les habitants du pays devraient avoir accès à un guichet numérique unique les reliant à plus de 570 services publics.

Ce portail citoyen offre une chance de resserrement de la République. « Ce sera effectivement fantastique de voir les citoyens de Poméranie occidentale contacter aussi rapidement leurs interlocuteurs officiels que ceux habitant en plein centre de Munich », a constaté la chancelière, ajoutant que la transformation numérique et l’économie sociale de marché apportaient une contribution décisive à l’harmonisation des conditions de vie en Allemagne.

Le gouvernement fédéral entend faire de l’Allemagne un site d’excellence dans le domaine de l’intelligence artificielle. Avec sa stratégie IA qui court jusqu’en 2025, il fournit quelque trois milliards d’euros pour amorcer ce développement.

Partager la publication