« Ces mesures servent à tous »

Angela Merkel à la conférence économique « Ces mesures servent à tous »

« Une pandémie bien maîtrisée est la meilleure chose qui soit pour l’économie », a souligné la chancelière fédérale Angela Merkel lors de la conférence économique virtuelle de la Süddeutsche Zeitung qui s’est tenue mardi. Elle s’est montrée optimiste quant au fait que la période hivernale difficile serait suivie d’une croissance économique soutenue en 2021.

La chancelière fédérale Angela Merkel prend la parole lors de la conférence économique de la Süddeutsche Zeitung

La chancelière fédérale Angela Merkel prend la parole lors de la conférence économique de la Süddeutsche Zeitung

Photo : Bundesregierung/Denzel

L’importance d’agir vite et à temps

Pendant la pandémie et grâce à la pandémie, l’Allemagne a appris combien il était crucial d’agir vite et à temps pour limiter la propagation du virus, a déclaré la chancelière fédérale Angela Merkel. Elle a été claire : « Si nous attendons que les capacités d’accueil en soins intensifs affichent complet, ce sera trop tard ». Les nouvelles recommandations, en particulier la limitation des contacts privés, « mettent notre démocratie à rude épreuve » et exigent de nombreux efforts de la part de la population. La situation reste très préoccupante : 30 à 40 % de la population ont été identifiés comme faisant partie du groupe à risque. Il est important de les protéger et tout le monde peut y contribuer à son échelle, a affirmé la chancelière fédérale mardi.

Sortir de la crise

Le gouvernement fédéral s’attend à une croissance économique significative pour 2021. Cela implique que nous parvenions ensemble à maîtriser la pandémie, selon Angela Merkel. La baisse des cas d’infection au troisième trimestre 2020 a permis une relance rapide de l’économie. « Une pandémie bien maîtrisée est la meilleure chose qui soit pour l’économie », a souligné la chancelière fédérale. L’hiver qui vient sera cependant « une période difficile pour certains secteurs » comme la restauration ou le secteur culturel. C’est la raison pour laquelle le gouvernement fédéral soutient les établissements, les entreprises et les indépendants par le biais de larges aides économiques. Le chômage partiel permet de sauvegarder les emplois et d’éviter la perte de travailleurs qualifiés. Il est prévu de mettre en place un fonds d’aide à l’échelle européenne pour alléger le fardeau au sein de l’UE.

La mise en balance des aspects économiques, sociaux et éthiques est capitale dans la prise de décisions au sujet des restrictions qui s’imposent face à la Covid-19. Dans ce contexte, il ne s’agit pas de prendre des décisions allant uniquement dans le sens de la santé et contre l’économie ou la culture, mais de trouver le juste équilibre entre les enjeux de santé, d’un côté, et les enjeux économiques et culturels, de l’autre. « Ces mesures servent à tous », a souligné Angela Merkel.

En première ligne pour le vaccin

Angela Merkel a également évoqué mardi les nouvelles positives concernant le développement d’un vaccin contre le SARS-CoV-2. Le fait qu’une entreprise allemande soit « en première ligne » pour la mise au point d’un vaccin a été qualifié de « lueur d’espoir à l’horizon » par la chancelière. La disponibilité et l’efficacité d’un vaccin déterminent durant combien de temps encore la pandémie dominera notre vie. Toutefois, la chancelière fédérale a clairement dit qu’il n’y aurait pas d’obligation de se faire vacciner.