Un signal important pour la reconstruction

Inondations Un signal important pour la reconstruction

Sept semaines après les inondations, la chancelière fédérale s’est à nouveau rendue dans les régions de Rhénanie du Nord-Westphalie qui avaient été particulièrement touchées par la catastrophe. Accompagnée du ministre-président Armin Laschet, elle s’est entretenue avec des pompiers et des sinistrés. Mme Merkel a promis de nouvelles aides en vue de la reconstruction.

Lors de son déplacement à Schalksmühle, la chancelière fédérale Angela Merkel rencontre des sapeurs-pompiers.

La chancelière fédérale rencontre des sapeurs-pompiers de Schalksmühle qui ont perdu deux de leurs camarades en intervention lors des inondations.

Photo : Bundesregierung/Bergmann

Lors d’un nouveau déplacement dans les régions de Rhénanie du Nord-Westphalie particulièrement touchées par les inondations de juillet, la chancelière fédérale Angela Merkel a souligné que sa visite devait aussi être prise comme un signal pour l’avenir : « en effet, les travaux de reconstruction dureront encore longtemps. » Devant l’impact particulièrement bénéfique de « la stabilité et de la cohésion » sur la population locale, Mme Merkel se dit toutefois confiante.

« Poursuivre l’engagement bénévole »

Dans la commune de Schalksmühle, la chancelière fédérale a rencontré des sapeurs-pompiers volontaires qui ont perdu deux de leurs camarades en intervention pendant la nuit de la catastrophe. Elle a évoqué avec eux ce destin tragique, la façon dont ils le surmontent, ainsi que le souvenir marquant que laisseront ces heures sombres. Mme Merkel a été très impressionnée par leur grande détermination à « poursuivre leur engagement bénévole », malgré la tragédie survenue alors qu’ils tentaient de sauver des vies humaines.

Une lueur d’espoir importante

La reconstruction des zones particulièrement touchées lors des intempéries a été un sujet majeur à l’ordre du jour de son déplacement en Rhénanie du Nord-Westphalie. À Hagen, accompagnée du ministre-président Armin Laschet, la chancelière fédérale s’est rendue sur le chantier d’un pont déjà reconstruit à 85 % et prochainement rouvert à la circulation après avoir été lourdement endommagé lors des inondations : une « lueur d’espoir » pour les habitants et pour leur région, selon les termes employés par Mme Merkel qui a ensuite rappelé que d’autres choses prendront toutefois plus de temps.

Reconstruire plus vite ensemble

La chancelière fédérale a également participé à une conférence communale sur la reconstruction de Hagen. L’argent du fonds d’aide après inondations, qui représente une enveloppe totale de 30 milliards d’euros, doit être débloqué rapidement et de façon ciblée. À cet égard, Mme Merkel a vu un avantage, mais aussi une obligation pour la politique locale car « les habitants, les responsables, les maires et les conseillers municipaux savent bien sûr beaucoup mieux » où une aide doit être apportée rapidement. La chancelière fédérale a encouragé ceux qui interviennent sur place à s’adresser immédiatement aux autorités compétentes en cas de problèmes ou de questions, « afin d’éviter que la frustration ne s’accumule, et de permettre au contraire à la Fédération, au Land et aux communes d’œuvrer de concert. »