« Une décision équilibrée »

Angela Merkel à l’issue de la conférence Fédération-Länder « Une décision équilibrée »

Enseignement présentiel dans les écoles avant les vacances d’été, visites dans les hôpitaux et maisons de retraite : le gouvernement fédéral et les Länder ont décidé de continuer sur la voie de l’assouplissement des mesures visant à lutter contre la pandémie de coronavirus. Un mécanisme d’urgence a été convenu pour assurer qu’une éventuelle nouvelle augmentation des infections puisse être rapidement contenue.

La chancelière fédérale Angela Merkel s’exprime lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion entre la Fédération et les Länder

La chancelière Angela Merkel en compagnie des chefs de gouvernement des Länder de Bavière et de Hambourg, Markus Söder (à gauche) et Peter Tschentscher

Photo : Bundesregierung/Steins

« Nous pouvons dire aujourd’hui que nous avons la toute première phase de la pandémie derrière nous. Nous devons toutefois garder à l’esprit que nous ne sommes encore qu’au début de la pandémie et qu’une cohabitation encore longue avec le virus nous attend », a souligné la chancelière fédérale Angela Merkel à l’issue de sa réunion avec les cheffes et chefs de gouvernement des Länder ce mercredi. Les chiffres actuels concernant les nouvelles infections sont « extrêmement encourageants », a-t-elle déclaré, se disant également très heureuse qu’il ait été possible de maintenir les chiffres à un niveau bas même après la mise en œuvre des premières mesures d’assouplissement. Pour cette raison, le gouvernement fédéral et les gouvernements des Länder ont pu discuter et décider d’assouplissements supplémentaires.

Les restrictions des contacts s’appliquent toujours

Les mesures suivantes continuent de s’appliquer : l’obligation de respecter la distance de sécurité d’un mètre cinquante et de porter un masque de protection couvrant le nez et la bouche, en particulier dans les transports publics et les commerces. Les restrictions de contacts sont également, pour la plupart, prolongées jusqu’au 5 juin. Toutefois, des rencontres avec des personnes d’un autre foyer sont désormais possibles. Ces dispositions n’affectent pas les décisions particulières déjà prises par certains Länder.

Assouplissements pour les enfants et les personnes âgées

L’enseignement présentiel doit reprendre pour tous les élèves avant les vacances d’été. Il a également été décidé d’élargir la prise en charge en cas d’urgence dans les établissements préscolaires. La chancelière a souligné que les aînés qui vivent dans des établissements d’hébergement pour personnes âgées et dépendantes et qui ont dû, depuis des semaines, renoncer à recevoir des visites, revêtaient pour elle « la plus haute importance ». Les visites régulières dans les hôpitaux, les centres de soins et les établissements pour personnes âgées et handicapées sont désormais possibles, à condition qu’une personne de contact fixe effectue les visites, et dans la mesure où il n’y a pas à ce moment de cas actifs de Covid-19 dans l’établissement.

Ouvrir les commerces, permettre le sport, rendre possible la culture
Sous réserve de règles d’hygiène et de protection, les commerces, peu importe leur taille, pourront rouvrir, tandis que les activités sportives et l’entraînement en plein air seront à nouveau autorisés pour les sports de masse et de loisirs. En outre, à partir de la deuxième moitié du mois de mai, les première et deuxième divisions du championnat d’Allemagne de football seront également autorisées à reprendre la pratique du sport dans le respect d’un certain nombre de règles autorisées et éprouvées. La déléguée du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias et les ministres de la Culture des Länder ont été chargés de définir une stratégie pour les théâtres, les opéras, les salles de concert et les cinémas.
Cliquez ici pour accéder à la décision adoptée le 6 mai par la Fédération et les Länder. Les Länder détermineront la mise en œuvre et donc aussi le moment où les réglementations respectives entreront en vigueur. Vous trouverez des informations détaillées auprès des autorités de votre Land.

Mécanisme d’urgence en cas d’apparition de nouveaux foyers d’infection

Un « mécanisme d’urgence » commun a été convenu en cas d’augmentation du nombre d’infections : les Länder veilleront à ce que les arrondissements ou les villes-arrondissements ayant répertorié cumulativement plus de 50 nouvelles infections pour 100 000 habitants au cours des sept derniers jours définissent une stratégie de restrictions.

En cas d’infections localisées et clairement circonscrites, par exemple dans un seul établissement, cette stratégie de restrictions pourra s’appliquer uniquement à l’établissement en question. En revanche, si les infections apparaissent de manière étendue à un niveau régional, avec des chaînes d’infection non clarifiées, il est impératif de réintroduire systématiquement à l’échelle régionale les restrictions générales telles qu’elles étaient en vigueur avant le 20 avril.

« Une décision équilibrée »

« La discussion que nous avons menée a été très constructive dans l’ensemble. En raison de la diversité fédérale, il n’est pas surprenant que dans le cadre de nos discussions, nous privilégions, les uns comme les autres, des aspects différents. Cela fait partie intégrante de ce système », a affirmé la chancelière. Un point faisait consensus, a-t-elle souligné : le respect des règles d’hygiène fixées est absolument impératif dans tous les domaines. Cela représente un défi de taille, notamment pour le secteur de la restauration, mais aussi pour tous les secteurs autorisés à rouvrir. Cependant, il est préférable d’avancer à petits pas et d’offrir des perspectives que de ne pas avancer du tout.

« Nous avons ouvert la voie, et cela me paraît absolument essentiel, non seulement vers davantage d’assouplissement mais nous nous sommes également fixé une ligne commune, à savoir : en cas d’incident ou de hausse du nombre d’infections en un endroit de notre territoire, nous disposons d’un mécanisme d’urgence, qui nous permet d’éviter pour ainsi dire de faire courir à l’ensemble du pays un risque de rechute, et de concentrer notre action sur la région concernée. J’estime que la décision que nous avons prise est équilibrée », a souligné la chancelière fédérale.