Près de quatre fois plus de doses de vaccin pour l’UE

Accélération des livraisons de vaccins contre le coronavirus Près de quatre fois plus de doses de vaccin pour l’UE

Les livraisons de vaccins s’accélèrent : au cours des trois prochains mois, soit du mois d’avril au mois de juin, l’UE pourra compter sur 360 millions de doses de vaccin. Précédemment, durant la même période, quelque 100 millions de doses seulement avaient été fournies.

360 millions de doses de vaccin ont été promises à l’UE pour le deuxième trimestre (Pour plus d’informations, une description détaillée est disponible sous l’image.)

Des livraisons de vaccins supplémentaires pour l’UE : l’on compte sur 360 millions de doses pour la période d’avril à juin, dont près de 70 millions de doses destinées à l’Allemagne

Afficher la description détaillée

Photo : Bundesregierung

Lors de la conférence de presse en aval du Conseil européen du 25 mars 2021, la chancelière fédérale Angela Merkel avait souligné que la vaccination constituait le moyen de sortir de la crise du coronavirus. Ce thème a donc été au centre des débats sur la lutte commune contre la pandémie. 

À cette occasion, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait présenté aux chefs d’État et de gouvernement les annonces actuelles de livraisons de vaccins des fabricants à destination de l’UE pour la période d’avril à juin, soit 200 millions de doses de vaccin pour BioNTech/Pfizer, 35 millions pour Moderna, 70 millions pour AstraZeneca et 55 millions pour Johnson & Johnson. Ces chiffres tiennent compte du fait qu’AstraZeneca restera, au deuxième trimestre, largement en dessous de ses engagements de livraison qui s’établissaient à 180 millions de doses. 

Près de 70 millions de doses pour l’Allemagne

Au deuxième trimestre, l’Allemagne recevra près de 70 millions de doses de vaccin conformément à la clé de répartition complexe fixée par l’UE. Pour obtenir des informations actuelles et plus détaillées, cliquez ici.

La présidente de la Commission a souligné l’importance de veiller ensemble à ce que les Européennes et les Européens reçoivent leur juste part de vaccins.