Lignes directrices contre la propagation du coronavirus

Lignes directrices contre la propagation du coronavirus

Le 16 mars 2020, le gouvernement fédéral et les chefs de gouvernement des Länder ont arrêté les lignes directrices suivantes visant à instaurer une procédure uniforme pour limiter encore davantage les contacts sociaux dans l’espace public au vu de l’épidémie du coronavirus en Allemagne :

I. Il a été expressément décidé que NE DOIVENT PAS ÊTRE FERMÉS :
le commerce de détail de denrées alimentaires, les marchés hebdomadaires, les services de collecte et de livraison, les commerces de vente au détail de boissons, les pharmacies, les magasins de produits sanitaires et orthopédiques, les drogueries, les stations‑service, les banques et caisses d’épargne, les bureaux de poste, les salons de coiffure, les pressings, les laveries automatiques, les points de vente de journaux, les magasins de bricolage, de jardinerie ainsi que d’accessoires et de nourriture pour animaux et le commerce de gros. Dans ces domaines, il convient au contraire, par principe, de suspendre jusqu’à nouvel ordre les interdictions de vente le dimanche. L’ouverture des établissements susmentionnés est subordonnée à des impératifs en matière d’hygiène, de gestion d’accès et de files d’attente à éviter. Les prestataires de services et les artisans sont ainsi à même de poursuivre leurs activités. Tous les établissements du système de santé restent ouverts et sont tenus de veiller au respect des exigences d’hygiène accrues.

Die Grafik zeigt zwei Kurven. Die steilere Kurve zeigt eine schneller Verbreitung des Coronavirus. Die flachere eine langsamere, indem schützende Maßnahmen durchgeführt werden. Letztere überfordert das Gesundheitssystem nicht.

Accord entre la Fédération et les Länder sur le coronavirus.

Photo : Bundesregierung

II. Doivent être fermés au public :
- les bars, clubs, discothèques, bistrots et établissements similaires ;
- les théâtres, opéras, salles de concert, musées et établissements similaires ;
- les foires, expositions, cinémas, parcs de loisirs, parcs zoologiques et prestataires d’activités de loisirs (en salle ou en plein air), marchés spécialisés, salles de jeux, casinos, bureaux de pari et établissements similaires ;
- les maisons de prostitution et établissements similaires ;
- la pratique du sport dans toutes les infrastructures sportives publiques comme privées, piscines et parcs aquatiques, centres de fitness et établissements similaires ;
- tout autre point de vente de détail non mentionné dans le présent document, notamment les centres de shopping outlet ;
- les aires de jeux.


III. Doivent être interdits :
- les réunions dans les associations et autres installations sportives et de loisirs, de même que la participation aux cours proposés par les universités populaires, les écoles de musique et autres établissements d’enseignement publics et privés en milieu extrascolaire, ainsi que les voyages en bus ;
- les réunions dans les églises, les mosquées, les synagogues et les réunions d’autres communautés religieuses.


IV. Doivent être adoptées :
- des dispositions régissant les visites dans les hôpitaux, les centres de prévention et de rééducation, les résidences pour personnes âgées et les formes de logement particulières prévues au livre IX du code social allemand et dans des établissements similaires, afin de limiter les visites (par exemple, une visite par jour, d’une durée d’une heure, à l’exception des enfants âgés de moins de 16 ans ainsi que des personnes souffrant d’infections respiratoires, etc.) ;
- une interdiction générale d’accès pour toute personne ayant séjourné, au cours des deux dernières semaines, dans des zones à risque à l’étranger ou dans des régions particulièrement touchées en Allemagne selon la classification de l’Institut Robert Koch, dans les établissements susmentionnés ainsi que dans les universités, les écoles et les jardins d’enfants, s’ils n’ont pas été entièrement fermés ;
- des restrictions pour les restaurants universitaires, restaurants, lieux de restauration et hôtels afin de minimiser le risque de propagation du coronavirus, notamment à l’aide de règles définissant la distance à observer entre les tables, le nombre de visiteurs, et de mesures et de consignes d’hygiène ;
- des dispositions stipulant que les offres d’hébergement en Allemagne ne peuvent être utilisées qu’à des fins nécessaires et non à des fins touristiques ;
- des dispositions prévoyant que les restaurants et autres lieux de restauration doivent ouvrir au plus tôt à 6 heures et fermer au plus tard à 18 heures.