Le gouvernement fédéral bouleversé par le double attentat

Attaques terroristes à Istanbul Le gouvernement fédéral bouleversé par le double attentat

Après les attentats à la bombe inhumains qui ont frappé Istanbul, la chancelière Angela Merkel a adressé ses condoléances au peuple turc. Depuis Berlin, elle a qualifié ce double attentat de « très dramatique », ajoutant que les mesures de lutte contre le terrorisme devaient cependant être menées dans le respect de l'état de droit.

Des policiers à l'intérieur d'un bus détruit

Samedi soir, deux bombes ont explosé dans le quartier de Besiktas, à Istanbul

Photo : picture alliance

Samedi, lors de l'explosion de deux bombes près d'un stade de football, une dizaine de personnes ont trouvé la mort et plus d'une centaine de blessés sont à déplorer. Jusqu'ici, la lumière n'a pas encore été faite sur les responsables de ce double attentat. Toutes les mesures visant à lever le voile sur les attentats doivent être menées « dans le respect de l’état de droit et de la juste mesure des choses », a souligné la chancelière fédérale Angela Merkel.

Dès dimanche, la chancelière s'était entretenue avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. Elle a transmis au président ses condoléances et celles du gouvernement fédéral.

Solidarité avec les proches

Mme Merkel a prié le président turc de bien vouloir transmettre toute sa sympathie aux proches des victimes. Elle a proposé de l’aide en matière de soins aux blessés si cela s'avère nécessaire. La chancelière fédérale et le président turc ont convenu d'intensifier leur coopération dans la lutte contre le terrorisme.

La Turquie et l'Allemagne travaillent déjà étroitement en ce sens, comme en témoigne le fait que l'appartenance à l’organisation séparatiste kurde PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) soit punissable en Allemagne. Le rapport annuel de l'Office fédéral pour la protection de la Constitution fournit des informations supplémentaires sur les activités du PKK.

« Nous portons le deuil de nos partenaires turcs »

Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, s’est lui aussi montré profondément bouleversé par la cruauté des attentats perpétrés. « Nous partageons le deuil de nos partenaires turcs. Nos pensées vont aux victimes, à leurs familles et à leurs amis. Nous souhaitons aux nombreux blessés un prompt rétablissement », a affirmé M. Steinmeier.

Une fois encore, ces attentats ont visé en premier lieu les forces de sécurité chargées de sécuriser les routes tout autour du stade de football de Besiktas. Les actes terroristes étaient également dirigés contre une société passionnée de sport essayant de se remettre des terribles attentats de ces derniers mois et en quête d’un retour à une vie normale.